Brand

Comment survivre à vos travaux de groupe

Qui a dit que les travaux collaboratifs étaient un enfer ? Nos conseils pour développer de bonnes habitudes à plusieurs.

Souvenez-vous, souvenez-vous ce fameux TPE des années lycée ! Pendant que le copain Julien se tapait tout le boulot, Jean-Mich passait sa vie sur son téléphone et Martine occupait son temps à gribouiller des dessins houleux sur vos notes manuscrites. Ce temps est désormais révolu : la magie d'Internet et les capacités des Chromebooks vont nous permettre à tous de prendre de bonnes résolutions pour cette rentrée et de rester organisé lorsqu'on bosse en groupe. Même en conservant notre âme d'ado. 

On s'en doute, années après années, vous avez probablement développé une manière bien à vous d'organiser votre travail et vous mettez consciencieusement à jour votre to-do list. Seul-e, chez vous, à la BU ou au bureau, vous avez probablement une productivité de feu et une capacité d'organisation digne de la légion romaine.

Publicité

©Getty Images

Cependant, lorsqu'il s'agit de travailler en groupe et collaborer avec vos collègues ou camarades étudiants, ce n'est pas la même mayonnaise, comme dirait Martine. Comment rester performant à plusieurs ? À quatre ou à cent, les Chromebooks offrent les outils nécessaires pour créer, innover et façonner vos projets au sein d’une équipe. Une simple adresse Gmail et vous pouvez vous connecter sur n’importe quel Chromebook et vous retrouverez tous vos fichiers. Une multitude d’applications, permettant de travailler ensemble et efficacement, sont disponibles sur les Chromebooks. Et peu importe la tâche à effectuer, les différentes applications comme Google Docs, Google Sheets ou Google Slides offrent l’outil de travail adéquat. On peut bosser à plusieurs, en profondeur et en temps réel, tout en ayant accès aux fichiers hors ligne. Une fois la journée de travail terminée, pas de prise de tête niveau sauvegarde ou sécurité : les fichiers sont enregistrés automatiquement dans le cloud et ne sont accessibles qu’avec la permission du créateur du document. 

Ces applications en ligne permettront à n'importe quel bosseur solitaire de devenir instantanément un Padawan du travail collaboratif et connecté. Mais pour passer maître Jedi, longue encore est la route. Les habitudes de travail de chacun peuvent venir s'entrechoquer et créer un déséquilibre dans la Force du groupe. Pour éviter le drame, une bonne hygiène de travail est nécessaire. Primo, il faut commencer par nommer ses documents de façon à les distinguer et les classer facilement. Des noms brefs, explicites et facilement identifiables feront l’affaire. On pourra ainsi discerner ses dossiers sur Drive pour ne pas s’éparpiller.

Publicité

©Google

Il faut également penser à toujours respecter le travail de Martine et Jean-Mich. On évite de mettre le bazar dans les Docs ou de faire des vannes en plein milieu d'un fichier Sheets. Par exemple, chaque membre de l'équipe devrait utiliser une seule et même couleur, histoire de ne pas s’emmêler les pinceaux numériques. Le créateur du document pourra d’ailleurs décider qui a les droits d’édition ou simplement de suggestions sur les Docs. On pourra aussi assigner des tâches précises à chaque participant en les taguant sur certaines parties des fichiers, afin que chacun connaisse précisément son boulot. Les personnes recevront ainsi directement une notif sur leur boîte Gmail. Et, évidemment, on ne supprime pas le boulot des autres sous peine de se faire taper sur les doigts. 

Pour un travail de longue haleine sur un Google Docs, pas besoin de s'enfermer à la BU ou au bureau pour bosser : on peut modifier son travail hors connexion et, en utilisant un Chromebook, on s'assure également une capacité de 12h d'autonomie* et une interface de travail intuitive et fluide. On pourra ainsi bosser au café ou au parc du coin pour s'aérer l'esprit en liant l'utile à l'agréable.

Publicité

Apprendre à travailler ensemble peut devenir une formidable opportunité de booster sa productivité et sa créativité. C'est l'occasion de créer une véritable émulation entre vous et vos collègues, alors ne laissez pas les souvenirs du TPE venir tout gâcher.

 

*L'autonomie de la batterie peut varier en fonction de l'appareil, de l'utilisation et d'autres conditions. Pour un même modèle, plusieurs facteurs peuvent influencer l'autonomie réelle de la batterie, tels que la température, le type d'utilisation (applications, vidéo, Wi-Fi, Bluetooth, jeux...) l'âge et l'état de la batterie.

Par Chromebook, publié le 11/09/2017

Copié