Brand

Et si le bien-être au travail c'était la mobilité ?

Pourriez-vous imaginer votre vie pro et perso sans ordinateur ? Nous non plus. Avec leur apparition dans les années 70, les ordinateurs ont représenté une formidable source de progrès en permettant de réaliser nombre de tâches laborieuses à notre place.

Suite à leur démocratisation au début des 90’s, puis du succès des ordinateurs portables, c’est notre rapport au travail qui a évolué vers plus de mobilité. Se libérer petit à petit de nos bureaux, n’est-ce pas ça la clé pour se sentir enfin bien dans son job ?

© Getty Images

Publicité

Pour être super heureux au taf, soyez « super-mobiles »

Publicité

Une enquête récente de l’IFOP sur la mobilité et le bien-être au travail a permis d’identifier le segment des salariés les plus épanouis*. Sans surprise, ce sont les « super-mobiles » qui remportent la palme. Ils pratiquent le télétravail au moins un jour par semaine et lorsqu’ils sont au bureau, ils bossent depuis deux endroits différents (ou plus) dans leurs locaux : bulles de travail, à un autre bureau, dehors....

L’enquête révèle même que les « super-mobiles » sont plus sociables envers leurs collègues, ce qui favorise une meilleure ambiance à la cantoche !  « Bosser-bouger » serait donc le nouveau slogan à adopter afin d’éviter la routine.  

Cette nouvelle mobilité acquise devient même un mode de vie en soi, à l’instar des freelances, auto-entrepreneurs et salariés qui travaillent à distance. Qui n’a pas rêvé un jour de bosser depuis un café au coeur de Lisbonne, une plage de Thaïlande au sable fin, ou encore une bibliothèque cosy à Berlin ? Ces nouveaux digitals nomads se fixent quelques semaines ou quelques mois à un endroit, ce qui laisse le temps d’explorer les lieux, de faire des rencontres, ou apprendre la langue locale. 

Publicité

Quelques conseils pratiques pour digital nomads en devenir 

Plein de métiers peuvent s'effectuer à distance : designer, chargé.e de communication, community manager, développeur web, etc… De plus en plus de personnes s’y intéressent et on les comprend : choix des horaires, indépendance, vie à l’étranger et la possibilité de s’ouvrir à de nouveaux réseaux professionnels.  Ça fait rêver ! 

Mais il y aussi certaines contraintes bureaucratiques (les visas si vous êtes à l’étranger) et matérielles. Il faut à minima une bonne connexion et du bon matos. Donc, trouvez des spots avec un bon WIFI ou achetez une carte SIM pour capter la 3G/4G avec votre portable afin de bosser en partage de connexion en cas de panne de WIFI. 

© Getty Images

Publicité

Choisissez aussi un ordinateur qui tiendra bien la route, c’est la base de votre travail. La batterie ne doit pas être négligée, vous n’irez pas bien loin sans. Voici donc quelques tuyaux, toujours bon à rappeler, pour conserver la sienne le plus longtemps possible : 

- Débrancher son ordi une fois que la batterie est entièrement chargée (conseillé notamment si votre ordinateur est équipé d’une génération de batterie ancienne);

- Diminuer la luminosité de l’écran;  

- Conserver un minimum d’applications et de fenêtres de navigation ouvertes;

- Si votre ordinateur dispose de cette fonctionnalité, le laisser systématiquement en mode avion quand on ne l’utilise pas, et ce afin de limiter les cycles de recharge. 

Ainsi, votre batterie ne vous jouera plus de mauvais tours. Et si vous faites partie des digital nomads qui bougent tous les deux jours, ça peut être aussi pas mal d’avoir une batterie qui tient longtemps. Certains ordinateurs comme les Chromebooks de Google ont une batterie qui tient jusqu’à 12h**. Et en cas de rade, la charge est ultra-rapide et stoppée automatiquement à 100%. Pratique. 

© Getty Images

Et le travail de demain ? 

Selon les projections, la mobilité sera une composante systématique. Les bureaux montés sur châssis autonomes pourront suivre nos déplacements. Les espaces de coworking, pensés comme de petits habitacles (les tiny houses) munies de WIFI, de machine à café et remorquées d’un endroit à l’autre, nous permettront de bosser dans la nature. L’une d’elles est déjà en train d’être testée en Afrique du Sud, où des petits veinards bossent avec vue... sur l’océan ! 

*Cinquième édition de l’étude Paris Workplace "Demain, tous mobiles - IFOP (2018)

**L’autonomie de la batterie peut varier en fonction de l’appareil et de l’utilisation

Par Chromebook, publié le 19/11/2016

Copié