© Focus on Sport / Capcom

28 ans plus tard, Mike Tyson apprend qu'il a inspiré Balrog de Street Fighter

Mieux vaut tard que jamais...

Ne pas tout connaître de l’actualité et de l’histoire du jeu vidéo est bien normal, surtout lorsqu’on est un boxeur professionnel à l’emploi du temps bien chargé – le lien n’est a priori pas évident. En revanche, ne pas savoir depuis la sortie en 1991 de Street Fighter II (considéré comme le jeu fondateur du genre du versus fighting) qu’on a été la source d’inspiration d’un personnage iconique, il n’y avait que Mike Tyson pour relever ce défi.

En effet, alors qu’il était interviewé par ESPN (le plus grand média américain d’actualité sportive), le poids lourd a appris en direct comment les équipes de Capcom l’ont intégré à Street Fighter 2, de manière dissimulée, via le personnage de Balrog.

Publicité

Outre une certaine ressemblance avec le Tyson de 1991, le premier nom choisi pour ce personnage était "M. Bison" (et c’est d’ailleurs sous ce nom qu’on connaît ce personnage au Japon). Avec l’exportation du jeu sur les bornes d’arcade et consoles américaines, Capcom a préféré éviter des éventuels procès (probablement à cause de la quasi-homophonie entre "Tyson" et "Bison") et a opté pour "Balrog", qui est le nom japonais de Vega, qui est lui-même le nom japonais de M. Bison – la boucle est bouclée.

Mike Tyson n’avait jamais entendu parler de Balrog et a "gentiment" (avec toute la douceur dont il est capable) taclé les créateurs du jeu en les traitant de "dirty motherfuckers". Le boxeur était donc passé pendant 28 ans à côté de cet "hommage", ce qui est étonnant quand on sait que le personnage est depuis apparu dans tous les autres titres de la franchise. Les concepteurs de Street Fighter doivent désormais prier pour que le boxeur n’aille pas regarder les centres d’intérêt officiels de Balrog : "Les femmes, le whisky, l’argent, gagner et tricher"

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 18/07/2019

Copié

Pour vous :