AccueilGaming

Activision déploie (enfin) les grands moyens contre les cheaters de Warzone

Publié le

par Pierre Bazin

Avec un tout nouveau système anti-triche qui apprend et s’adapte.

La triche dans Call of Duty: Warzone est une véritable plaie pour les joueurs et joueuses du célèbre FPS. Depuis le lancement du battle royale, les cheaters ont envahi les parties pour gâcher le plaisir du plus grand nombre.

Malgré les multiples vagues de bannissements de tricheurs auxquelles a procédé l’éditeur Activision, les cheaters continuent de revenir sans cesse dans Warzone, un jeu gratuit où se récréer un compte est facile.

Cette fois, les équipes de Call of Duty: Warzone ont déployé l’artillerie lourde. Un nouveau système anti-triche "Ricochet" arrive dans Call of Duty: Warzone – ainsi que Call of Duty: Vanguard. La technologie repose sur une combinaison entre un pilote qui va directement agir sur le noyau du PC et un algorithme d’apprentissage automatique (machine learning) pour examiner le comportement des cheaters suspectés et s’adapter en conséquence.

Ricochet sera mis en place durant la future mise à jour Pacific. À l’instar du système anti-triche utilisé dans le jeu Valorant (VAC), les logiciels qui utilisent des pilotes au niveau du noyau sont aussi efficaces qu’ils posent certains problèmes de confidentialité. Toutefois, contrairement au logiciel Vanguard utilisé pour Valorant, Activision assure que Ricochet ne sera actif que pendant que le jeu fonctionne. Le logiciel s’occupera d’analyser les possibles modifications, injections de code dans le jeu pour rapporter les résultats et sanctionner les cheaters au besoin.

Rendez-vous demain.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :