160 000 comptes Nintendo ont subi des attaques pirates

L'entreprise a pris de mesure de sécurité, on vous explique aussi comment protéger votre compte.

Dans un communiqué de presse (rédigé en japonais uniquement !), l’entreprise Nintendo vient d’annoncer que 160 000 comptes ont subi des tentations de connexion frauduleuses.

Par conséquent, l’entreprise vient de prendre deux mesures fortes : elle a suspendu la possibilité de se connecter à un compte Nintendo en utilisant un identifiant Nintendo Network ; elle a également réinitialisé les mots de passe des comptes où une tentative de connexion frauduleuse a pu être détectée. Les personnes concernées recevront un e-mail.

Publicité

L’entreprise recommande aussi d’activer la double authentification.

Pour ce faire, il suffit de se rendre sur son compte, puis dans l’onglet "Paramètres de connexion et de sécurité" (disponible en suivant ce lien). Cliquez ensuite sur "Activer la validation à deux étapes". Nintendo fait alors parvenir un code d’identification sur la boîte mail associé à votre compte. Rentrez les chiffres en question sur votre compte "My Nintendo".

Publicité

Nintendo détaille ensuite la marche à suivre. Téléchargez l’appli Google Authentificator sur votre appareil mobile, iOS ou Android. Il suffira ensuite de scanner un QR code et de rentrer un code chiffré apparaissant sur votre mobile.

Nous venons de le faire et l’ensemble nous a pris moins de 5 minutes chrono. En parallèle, vous pouvez également changer votre mot de passe et, puisque les piratages concernent visiblement des comptes PayPal en majorité, dissocier votre compte PayPal de votre compte Nintendo, tant que l’affaire n’est pas résolue.

Un piratage de grande ampleur repéré depuis plusieurs jours

Quelques jours auparavant, un nombre important de joueurs s’étaient tournés vers les réseaux sociaux pour exprimer leur inquiétude, après avoir reçu un e-mail signalant une connexion suspecte sur leur compte Nintendo.

Publicité

Nombre d’entre eux avaient affirmé avoir été victimes de débits frauduleux, via leur compte PayPal associé au compte Nintendo. Ces piratages venaient de divers pays comme la Chine, la Russie ou Israël et conduisent généralement au vol d’une centaine d’euros, comme l’avait signalé le site Eurogamer. Les pirates qui avaient pris possession des comptes utilisaient généralement l’argent pour acheter des V-Bucks, la monnaie virtuelle de Fortnite.

Par Benjamin Bruel, publié le 24/04/2020