AccueilGaming

Assassin's Creed Valhalla : trente minutes de gameplay ont fuité

Publié le

par Battiste Delfino

Assassin’s Creed Valhallah

Batailles épiques, courses en drakkar et balades à cheval : le prochain titre d'Ubisoft se dévoile un peu plus.

Alors que les fans s’étaient résolus à devoir patienter jusqu’à l’Ubisoft Forward du 12 juillet pour avoir des nouvelles du jeu – la conférence virtuelle d’Ubisoft venue remplacer l’annulation de l’E3 –, un gameplay de Assassin’s Creed Valhalla a fuité hier sur Youtube, avant d’être supprimé par Ubisoft et réuploadé par un utilisateur de Reddit.

Par soucis de respect des ayant-droits (car il semblerait qu'on soit face à un leak involontaire, et non à une opération marketing comme on a l'habitude d'en croiser), nous vous invitons à faire vos propres recherches en âme et conscience pour retrouver ces extraits.

Cette vidéo de gameplay de trente minutes nous dévoile quelques indices sur ce nouvel univers, beaucoup plus sombre et violent que dans les jeux précédents. Et le titre semble aller à fond dans l’immersion, faisant bien plus penser à The Witcher 3 qu’à tous les opus précédents de la licence.

Combat de bêtes sauvages, séquences en bateau, à cheval, mais surtout prises de fortins anglais : ce leak nous offre un panel assez large d’images – préfigurant un titre au moins aussi complet qu’Assassin’s Creed Odyssey, mais avec un peu plus de tempêtes et de haches ensanglantées.

Un avant-goût de grand spectacle

La première partie de l'extrait - issue de la version « work in progress » du jeu – débute à l’orée de Northwich, une bourgade nordique entourée d’animaux sauvages. C’est là l’occasion d’éprouver pour la première fois (en tant que spectateurs, du moins) deux styles de combat bien distincts à la hache et à l’arc, deux armes typiques des envahisseurs danois.

S’en suit une séquence en drakkar au milieu d’une mer houleuse, bien plus détaillée que les étendues d’eau auxquelles nous avions eu droit dans Assassin’s Creed Black Flag ou Assassin’s Creed Odyssey, appuyant une fois de plus un travail très précis sur la cohérence de l’environnement.

La deuxième partie, elle, vous plongera au cœur d’un combat acharné dans un fortin anglais. Place aux combats virils : les coups sont violents et sans concession. L’impression d’une bataille vivante y est plutôt bien rendue, malgré quelques bug d’IA qu’on imaginera réglés à la sortie du jeu. Enfin, le dernier tiers du leak nous offre un aperçu du système d’inventaire et de l’arbre des talents, composante centrale du nouveau système de progression par niveau des Assassin's Creed.

La première bande-annonce du jeu se focalisait exclusivement sur l’aspect guerrier des Vikings, avec une mise en scène quasi cinématographique d’une bataille entre anglais et Nordiques : de quoi mettre l’eau à la bouche. Mais à l’instar de ses prédécesseurs, le titre s’orientera surtout vers l’aventure, et le développement d’un univers persistant comme le ferait tout bon RPG.

Dans cet opus, vous gérerez et développerez une colonie viking en Angleterre, ce qui comprendra la construction et la modernisation de divers bâtiments comme une caserne, un forgeron et même un salon de tatouage.

Le producteur principal du jeu, Julien Lafferrière, confirmait d’ailleurs à Eurogamer le mois dernier que des features de gestion, abandonnées lors des derniers opus, réintégreront la licence : "C’est votre propre village viking que vous verrez prospérer et grandir, et dans lequel vos camarades de clan vivront. […] C’est au centre de nos quêtes et au centre des décisions que vous prenez. Nous voulons que les joueurs voient les conséquences de leurs actions".

À la conquête de l’Angleterre

Si cette demi-heure de gameplay nous en dévoile un peu plus sur le titre, pour l’instant, on ne sait pas encore grand-chose sur le scénario du jeu, si ce n’est qu’Assassin’s Creed Valhalla se déroulera en Angleterre au IXe siècle, en l’an de grâce 873. Nous y incarnerons Eivor, le chef d’un clan Viking ayant quitté la Norvège pour conquérir l’Angleterre et y installer une colonie.

Historiquement, les armées vikings ont bel et bien envahi et conquis une grande partie de l’Angleterre entre 860 et 900 après JC, mais à l’instar de Assassin’s Creed Odyssey, Valhalla ne sera pas un jeu purement "historique", et proposera une version romancée de cette époque. Le précédent opus permettait par exemple aux joueurs de rencontrer des personnages et des créatures de la légende grecque - et il semblerait que Valhalla continue dans cet esprit.

La licence d’Ubisoft avait réussi avec brio son basculement vers le RPG à monde ouvert, avec les très appréciés Assassin’s Creed Origins et Assassin’s Creed Odyssey, beaucoup moins orientés action/plateforme que leurs prédécesseurs.

Cependant, là où les joueurs se sont réjouis de ce nouveau souffle, beaucoup déploraient la disparition de l’aspect "discrétion" et "assassinat", au profit d’un système de combat définitivement plus bourrin qu’auparavant. Valhalla sera aussi dans cette lignée.

Assassin’s Creed Valhalla a été officiellement annoncé au début du mois de mai pour une sortie en fin d’année 2020. Le jeu sera disponible sur Xbox One, PS4, Stadia et PC, ainsi que les consoles de nouvelle génération Xbox Series X et PS5.

Cependant, pour l’instant, il ne semble pas y avoir de plans pour porter le jeu sur Nintendo Switch. On sait en tout cas qu’il ne sera pas sur le catalogue de Steam, au profit de l’Ubisoft Store et de l’Epic Games Store.

À voir aussi sur techno :