AccueilGaming

Au Japon, un magnifique parc Pokémon va ouvrir en pleine nature

Publié le

par Pierre Bazin

Vous pourrez traquer les créatures (mais pas les ramener, malheureusement).

Pokémon est devenue une des plus grandes, si ce n’est la plus grande, franchise de pop culture au monde. Toutefois, les "Pocket Monsters" existaient bien avant la sortie du premier jeu en 1996 au Japon, dans l’imagination débordante de leur créateur Satoshi Tajiri. Ce dernier s’est inspiré de collections d’insectes, un hobby très prisé au Japon, et de son propre élevage de criquets pour donner naissance à ce monde rempli de créatures aussi diverses qu’attachantes.

Un quart de siècle plus tard, la franchise est peut-être sur le point de revenir à ses origines. The Pokémon Company vient en effet d’annoncer l’arrivée d’un immense parc naturel baptisé Pokémon Wonder. Situé à Inagi, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Tokyo, le parc à thème s’étend sur presque 4 500 m2 dans une immense forêt luxuriante.

Dans cette magnifique forêt, point de Pokémon Go ou de Switch. Les visiteurs, enfants comme adultes, sont amenés à visiter l’environnement qui les entoure à la recherche de créatures imaginaires. Les chercheurs en hautes herbes devront donc être attentifs aux traces, pas et indices laissés par les Mystherbe et autres Chrysacier.

(© Pokémon Wonder)

(© Pokémon Wonder)

Pour l’occasion, des dizaines de Pokémon ont été façonnés à la main et répartis dans tout le parc. Une vidéo publiée plus tôt nous montre d’ailleurs la fabrication de ces Pocket Monsters tout en finesse. En revanche, n’essayez pas de réellement "tous les attraper", car les pièces sont solidement fixées à leur emplacement.

Le parc, en plus d’être un superbe hommage appréciable pour les fans, reste également un lieu dédié à la nature et à sa préservation. Ce ne sera donc pas un équivalent des Safari Pokémon que l’on trouvait dans les premiers jeux et qui s’apparentaient plus à du pur braconnage d’espèces rares – il fallait leur lancer des cailloux dessus, bande de monstres.

En revanche, cela fait une superbe activité annexe pour mieux prêter attention aux détails que nous offrent déjà les environnements qui échappent (encore) aux ravages de l’urbanisation. Le parc ouvrira ses portes le 17 juillet prochain.


Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :