Au Japon, une loi locale "limite" le temps de jeu vidéo quotidien des mineurs

Sans vérification possible hors du cercle familial, cette décision soulève déjà de nombreuses problématiques.

Comme le rapporte le site Siliconera, la préfecture de Kagawa au Japon a adopté une loi visant à limiter les jeux vidéo aux jeunes de moins de 18 ans. Cette mesure est censée limiter, quotidiennement, à une heure en semaine et une heure et demi le week-end le temps de jeux vidéo des mineurs. La loi est entrée en vigueur le mercredi 1er avril.

L'initiative a été mise en place pour régler le problème de "dépendance" des enfants aux jeux que pointent du doigt les autorités locales. La décision n'est pas sans rappeler celle de la Chine, qui limite l'accès aux smartphones des mineurs après 22 heures, avec l'aide, notamment, de l'entreprise Tencent.

Publicité

La loi aurait pu être encore plus sévère mais, face aux critiques, le projet final a été "assoupli".  La plupart des opposants critiquent l'impossibilité d'en vérifier l'application. En effet, la préfecture impose aux parents de faire appliquer cette nouvelle loi. Les détracteurs de cette loi, présents au conseil de la préfecture, critiquent aussi bien son fond que son application.

La plupart estiment que cette mesure laisserait démunies les familles qui n'arrivaient déjà pas à faire respecter ces limitations à leurs enfants. En rejetant la responsabilité totale sur les parents pour faire appliquer cette loi, cela découragerait les aides extérieures de la part de psychologues, d'assistants sociaux ou encore tout simplement des mesures "techniques" simples comme la mise en place d'un contrôle parental ou de logiciels limitant directement la pratique.

Par Pierre Bazin, publié le 02/04/2020