AccueilGaming

Avec son mini-jeu spécial JO, Google a fait plus fort que tous ses jeux Stadia

Publié le

par Pierre Bazin

Un jeu à tester absolument sur la page d’accueil du moteur de recherche.

Les Doodles de Google existent depuis déjà 1998 et, pourtant, ils ne cessent de se renouveler. Ces modifications temporaires du logo du plus grand des moteurs de recherche nous ont offerts au fil des années et des événements de nombreuses surprises.

À l’occasion de la cérémonie d’inauguration des Jeux Olympiques de Tokyo, Google a tapé fort. Très fort même. Point d’anneaux olympiques qui remplacent les "o" de Google, ou de référence au drapeau japonais, non, c’est tout un simplement un jeu vidéo entier que la page d’accueil nous propose aujourd’hui.

Cela fait longtemps que Google cherche à venir sur le terrain de l’industrie vidéoludique, notamment avec sa plateforme de jeux en cloud computing Stadia. Mais, lancée en 2019, cette dernière s’est avérée assez… décevante — peu fiable, trop chère, un catalogue trop maigre et des exclusivités très faibles. Eh bien, il semblerait qu'avec un seul mini-jeu, Google ait peut-être enfin compris ce que les gamers apprécient : la simplicité et la nostalgie.

Champion Island Games, tel est le nom de ce jeu vidéo en 16bits à l’esthétique aussi rétro qu'elle est japonaise dans ses références. Dans ce jeu, vous incarnez Lucky, un chat anthropomorphique qui arrive sur une île pour défier 7 champions dans leurs sports favoris.

Compatible avec la manette, traduit dans de très nombreuses langues, fourni en dialogues, en cinématiques mignonnes, en chara design inspirés, le jeu a été développé par le studio japonais STUDIO4C.

Les sept sports proposés sont le ping-pong, la natation synchronisée, le marathon, le rugby, le tir à l’arc ainsi que le skate et l'escalade sportive, deux nouveautés de cette édition de Tokyo.

Loin d’être un triple A, cet ensemble de mini-jeux est plutôt de bonne facture et à travers son parcours sportif, il rend aussi hommage à des grands classiques de genre du jeu vidéo : une sorte de Pong pour le Ping-Pong (évidemment), de Rail-Shooter pour le tir à l’arc, de plateformer pour l’escalade ou encore de jeu de rythme pour la natation synchronisée.

<em>Le mini-jeu de natation synchronisée est une dinguerie.</em>

Le jeu se termine très rapidement et n’est pas très difficile. Vous pouvez aussi vous balader et faire des quêtes annexes mais elles n’apportent pas grand-chose en termes de gameplay. En revanche, il est possible de comparer vos scores avec ceux du monde entier.

 On a hâte que les speedrunners tentent de battre des records. Oui même sur ces mini-jeux.


Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :