AccueilGaming

Battle royale : Epic Games entre en guerre contre Apple et Google

Publié le

par Victoria Beurnez

Epic Games porte plainte contre les géants de la tech et rallie des voix dans sa lutte.

Qu’on déteste ou non Fortnite, cette fois, il faut bien reconnaître qu’Epic Games a sérieusement marqué le coup. Hier, l’éditeur annonçait la mise en place d’une méthode de paiement directement sur son site Web, permettant de contourner les 30 % de commissions qu’Apple s’offre sur chaque transaction iOS. Ainsi, alors que sur l’App Store, un pack de 1 000 V-Bucks coûtait 9,99 euros, Epic les propose à seulement 7,99 euros, directement et sur toutes les plateformes.

Évidemment, on ne la fait pas comme ça à Apple qui, en termes de concurrence, en a clairement vu d’autres (ou pas, d’ailleurs) : Fortnite a presque immédiatement été retiré de l’App Store et l’entreprise s’est fendue d’une justification :

"Aujourd’hui, Epic Games a pris la malheureuse décision de violer les directives de l’App Store, qui s’appliquent équitablement à chaque développeur et qui sont faites pour préserver la sécurité de la boutique pour nos utilisateurs. Par conséquent, l’application 'Fortnite' a été retirée de la boutique.

Epic Games a accepté librement les directives de l’App Store et nous sommes heureux que le studio ait rencontré le succès sur l’App Store. Le fait que ses intérêts commerciaux l’amènent désormais à faire pression pour un arrangement spécial ne change rien au fait que ces directives créent des conditions de concurrence équitables pour tous les développeurs et rendent le magasin sûr pour tous les utilisateurs. Nous ferons tout notre possible pour travailler avec Epic Games, afin de résoudre ces violations et remettre 'Fortnite' sur l’App Store."

Dans la foulée, Google, dont les commissions étaient également squeezées par la stratégie d’Epic, a également supprimé l’application de son store. On aurait pu croire que ça allait s’arrêter là, mais malheureusement, le battle royale ultime ne porterait pas son nom si les participants ne se démenaient pas jusqu’à son terme. C’est donc dans la plus grande surprise qu’hier soir, à 22 heures (heure française), un spot parodique de publicité visant très explicitement Apple a été diffusé in-game.

La vidéo accompagnait en fait le dossier de l’action en justice qu’Epic compte présenter contre Apple et ses mesures anticoncurrentielles. La taille du dossier laisse à penser qu’Epic calculait son opération depuis un certain temps pour pouvoir frapper un très grand coup. De plus, si le studio n’est qu’une petite fourmi de 17 milliards face aux 2 000 milliards d’Apple, il s’est tout même payé les services de Christine Varney, qui exerçait sous Barack Obama la fonction de directrice de la division antitrust du département de la Justice américaine.

Clou du spectacle s’il en fallait, la vidéo parodique s’inspire d’une publicité d’Apple sur le thème de 1984. Celle-ci faisait la promotion du futur Macintosh et l’apportait comme solution face au monopole d’IBM…

Aujourd’hui, si les deux géants continuent de censurer Fortnite, ils risquent de s’attirer les foudres de toute une communauté de joueurs. Fortnite et ses 350 millions, c’est tout de même une grande partie de jeunes joueurs, ayant été encouragés par le studio à "rejoindre la lutte pour éviter que 2020 ne devienne 1984". Epic a également lancé le hashtag #FreeFortnite qui a, bien entendu, complètement explosé sur les réseaux sociaux hier.

L’affaire n’est donc absolument pas terminée et on est heureux de voir quelques grandes entreprises de la tech rejoindre la lutte d’Epic, à l’instar de Tinder ou encore Spotify. Spotify, dont le patron a, comme le rappelle Kotaku, critiqué les artistes musicaux pour "ne pas sortir d’albums assez rapidement", mais c’est une autre histoire de rentabilité.

En attendant la suite de cette histoire, sachez tout de même que, bien que l’application ne soit plus disponible dans les stores, vous pouvez la récupérer si vous l’aviez déjà téléchargée auparavant. En revanche, les utilisateurs d’iOS n’auront pas la possibilité d’accéder aux contenus de la saison 4 du chapitre 2.


Vous vous sentez concerné par cette affaire ? Vous jouez beaucoup à Fortnite et êtes déçu de la décision d’Apple ? N’hésitez pas à nous en parler à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :