Bilan du jeu vidéo en France : FIFA recule, Call of assure, Nintendo rafle le reste

Un éditeur en particulier a raflé la plupart des top ventes en France...

Comme chaque année, le Syndicat des Éditeurs de Logiciel de Loisirs (SELL) publie un bilan d’activité du secteur du jeu vidéo en France. L’occasion, comme chaque année, de voir que l’industrie vidéoludique reste de très loin la plus lucrative.

Malgré une légère une légère baisse de 2,7 % par rapport à 2018, le jeu vidéo a tout de même fait un chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros sur le territoire français. Cela reste largement supérieur aux autres secteurs culturels, à titre de comparaison la musique n’a représenté "que" 772,5 millions d’euros (Source : SNEP).

Publicité

Cette légère baisse du chiffre d’affaires s’explique notamment par une baisse significative des ventes de consoles (-16 % par rapport à 2018). Rien d’étonnant : 2019 étant l’année qui précède l’arrivée de la next-gen, les joueurs et joueuses sont plus enclins à retarder leur achat.

FIFA & Call of : duo gagnant habituel ?

"L’essentiel du SELL" fournit également des données sur l’ensemble des ventes de jeu, toutes plateformes confondues, en France. Comme chaque année, l’indétrônable FIFA occupe la première place même s’il accuse d’une baisse de 460 000 unités vendues par rapport à 2018. À la seconde place, c’est sa franchise compère de toujours Call of Duty : Modern Warfare qui affiche plus d’un demi-million de ventes dans l’Hexagone.

Publicité

Nintendo et la France : une histoire d’amour qui dure

Au global, le grand gagnant de l’année 2019 est… Nintendo, et de loin. L’éditeur nippon occupe 11 places sur 20, corroborant les dires de Philippe Lavoué, directeur général de Nintendo France qui avançait il y a un mois qu'"un jeu vidéo sur deux acheté en France au format physique est un jeu Nintendo".

À la troisième place, l’éternel Mario Kart Deluxe 8 trace sa route sans sourciller depuis sa sortie initiale en 2017. Mais en réalité, un autre jeu Nintendo s’est encore plus vendu et devrait "normalement" figurer à la deuxième place de ce classement : Pokémon.

En effet, les derniers épisodes Épée & Bouclier ont été séparés dans le classement. Certes, il y a quelques différences entre les versions, mais les consommateurs se sont tournés vers l’un ou l’autre avec les mêmes attentes. En cumulant les ventes des deux versions, Pokémon s’est écoulé à 628 453 exemplaires, un chiffre d’autant plus impressionnant que sa durée d’exploitation sur 2019 n’était que d’un mois et demi – étant sorti le 15 novembre dernier.

Publicité

L’histoire d’amour entre Nintendo et la France ne date pas d’hier mais se confirme un peu plus chaque année, désormais 11 % des foyers français seraient équipés de la Nintendo Switch.

 

 

 

Par Pierre Bazin, publié le 27/02/2020