© Firaxis / 2K

C'est très sérieux : Civilization VI se dote d'un mode battle royale

Un mode multijoueur gratuit et... curieusement assez fun !

PUBG, Fortnite, Apex Legends, Battlefield, Call of Duty, Cuisine Royale ou même Tetris 99 : le dernier phénomène en date est définitivement le "battle royale" (BR). L’idée d’être lancé sur une carte qui se rétrécit de plus en plus, de s’équiper soi-même et de combattre les autres jusqu’à être le dernier survivant ne date pas d’hier (Bomberman ?).

Toutefois, il faut admettre que la multiplication massive de ce mode de jeu, ces deux dernières années, a été aussi impressionnante que désespérante pour celles et ceux qui ne sont pas trop des fondu·e·s du système BR…

Publicité

Si Tetris 99 nous a montré que les jeux de tir n’avaient pas le monopole du battle royale, la dernière annonce en date a de quoi surprendre. Sid Meier’s Civilization VI, le dernier épisode de la célèbre franchise de stratégie, a annoncé la sortie de son propre mode, très similaire au concept du BR.

Le concept est simple : vous débarquez sur une terre ravagée par les cataclysmes atomiques en l’an 3000 – ce qui correspond à une victoire militaire de Gandhi en réalité. Le problème, c’est qu’un "fléau rouge" commence en bordure de carte et se resserre progressivement sur vous, vous forçant à converger vers le centre.

Publicité

Quant au reste, le mode reprend les principes de bases du jeu : campements barbares, villes désaffectées (équivalent des villages tribaux), mais aussi des ravitaillements lâchés ici et là sur la carte.

Il n’y a évidemment pas de mécaniques complexes telles que la diplomatie, le commerce, la science. D’ailleurs, vous ne construisez même pas de ville, vos colons deviennent des "civils". Si vous le(s) perdez, c’est la fin. Le mode est fait pour être joué en multijoueur et cela donne des parties assez rapides, surtout si vous obtenez des bombes atomiques. Parfait pour une petite soirée entre amis.

Même si l’annonce sonne un peu comme un "troll" de la part de Firaxis (le studio de développement), il en reste que c’est un mode de jeu inédit (gratuit) avec ses propres civilisations (Fanatiques, Mutants, Sportifs, etc.), de nouveaux sprites (visuels) ainsi que des règles et ajustements plutôt bien réfléchis. Il reste encore quelques mécaniques à régler, notamment le fait que certain·e·s joueur·e·s apparaissent quasi directement dans la zone. Mais nul doute que de nouveaux équilibrages pourraient voir le jour très rapidement.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 11/09/2019

Copié

Pour vous :