AccueilGaming

Cheat : des logiciels d’un nouveau genre débarquent sur console

Publié le

par Pierre Bazin

Ils utilisent notamment le machine learning pour "aider" en direct les tricheurs.

La triche dans les jeux vidéo en ligne, bien que loin d’être un phénomène nouveau, se développe à une vitesse folle, laissant joueurs et éditeurs presque impuissants face à la montée en puissance des logiciels de cheat. Mis en lumière sur Twitter par l’Anti-Cheat Police Department, un hack d’un nouveau genre est apparu sur les FPS. Le plus touché : Call of Duty: Warzone.

Différent des traditionnels aimbots (visée assistée) et wallhacks (voir à travers les murs), ce cheat analyse ce qu’il se passe à l’écran. C’est son système de machine learning qui inquiète au plus haut point : il utilise l’apprentissage automatique pour analyser les gameplays en temps réel et envoyer des corrections de mouvements et des inputs (l’équivalent d’appuyer sur une touche) pour faciliter l’élimination de l’adversaire.

Outre l’arrivée permanente de nouveaux logiciels et méthodes de triche, les joueurs s’inquiètent aussi d’une irruption du cheat sur console. Les joueurs sur PlayStation ou Xbox sont normalement plus épargnés par les cheaters. La plupart ont d’ailleurs désactivé le cross-plateformes pour ne pas croiser les joueurs PC, et donc les tricheurs potentiels.

Pour le moment, un tel logiciel de cheat demande un matériel conséquent, à savoir un PC et une carte de capture, sans compter les lags que peut impliquer une telle méthode. Mais la possibilité technique est désormais disponible, et elle est quasiment indétectable par les bots anti-triche. Cela pourrait aussi mettre en danger les compétitions qui se tiennent sur console et à distance, ces dernières ayant augmenté depuis le début de la pandémie.


L’arrivée potentielle de tels logiciels de triche sur console vous inquiète-t-elle ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :