AccueilGaming

Des chercheurs baptisent de nouvelles espèces d’insectes d’après des Pokémon légendaires

Publié le

par Axel Savoye

© New Mexico University

Ceux-là peuvent être capturés sans Pokéball.

Un bel hommage pour une franchise qui fête son 25e anniversaire en cette année 2021. Quoi de mieux que baptiser trois nouvelles espèces d’insectes d’après les noms du trio d’oiseaux légendaires de la première génération de Pokémon ?

Cette idée, décalée au premier abord, est tout à fait justifiée par Darren Pollock et Yun Hsiao, chercheurs en entomologie à l’université du Nouveau-Mexique, à l’origine de la découverte de ces scarabées australiens. À l’image de leurs homonymes virtuels, le Binburrum articuno (Artikodin), le Binburrum moltres (Sulfura) et le Binburrum zapdos (Électhor) sont des espèces rares, rapporte IGN.

Sur le site de l’université, Darren Pollock explique que "le choix d’un nom pour une nouvelle espèce n’est pas anodin ; il doit être différent de celui de toutes les autres espèces décrites. L’une des façons de s’en assurer est de créer un nom que personne n’aurait jamais trouvé auparavant".

Avec près d’un million d’espèces d’insectes connus et encore plusieurs millions à découvrir, il va falloir sortir des sentiers battus pour les prochains noms de baptême. D’où l’utilisation des noms de chercheurs (ou de Pokémon en l’occurrence) lorsqu’il s’agit de nommer une nouvelle espèce. Pollock lui-même a déjà donné son nom à certains spécimens. D’autres sont allés encore plus loin en intégrant des références à la pop culture ou des noms de célébrité dans le règne animal.

L’idée d’affubler les coléoptères du nom des oiseaux légendaires venait en particulier de Yun Hsiao, doctorant en entomologie et "dresseur Pokémon en herbe lorsqu’il était jeune". "En raison de la rareté des spécimens des trois nouvelles espèces, il a suggéré que nous les nommions d’après les trois Pokémon oiseaux légendaires", continue Pollock. Pour celles et ceux qui n’ont jamais touché à une cartouche Version Rouge, Version Bleue et Version Jaune, ces oiseaux légendaires existent en unique individu dans le jeu.

Ces scarabées Binburrum rejoignent ainsi le cercle fermé des insectes portant le nom d’un Pokémon, parce qu'ils ne sont pas les premiers. On retrouve également le Stentorceps weedlei (Aspicot), l’Aerodactylus scolopaciceps (Ptéra), le Chilicola charizard (Dracaufeu) ou encore le Bulbasaurus phylloxyron (Bulbizarre).

Ceux qui ont déjà été propriétaire d’un Sulfura, d’un Artikodin ou d’un Électhor peuvent comprendre la satisfaction de mettre la main sur une de ces espèces rares. Et pour ceux qui n’ont jamais eu la chance d’avoir les oiseaux rares in game, un safari en Australie s’impose pour au moins capturer quelque chose.

À voir aussi sur techno :