AccueilGaming

Christopher Nolan bien chaud pour se lancer dans les jeux vidéo

Publié le

par Pierre Bazin

Mais il ne minimise pas l'ampleur de la tâche.

Christopher Nolan n’a jamais caché son intérêt prononcé pour l’univers des jeux vidéo. En mai dernier, il partageait même en exclusivité la bande-annonce de Tenet sur Fortnite. Le jeu d’Epic Games avait par la suite organisé une journée dédiée à la filmographie du réalisateur sur la plateforme. Rien de surprenant tant ses films convoquent régulièrement l’imaginaire des jeux vidéo.

Inception ou Tenet seraient les candidats idéaux et on imagine aisément les différentes temporalités transposées en niveaux, avec des propositions de gameplay très variées. Invité par le journaliste et présentateur Geoff Keighley aux Game Awards pour y remettre un prix, Christopher Nolan a été interrogé sur ses ambitions vidéoludiques.

Face à la question d’une potentielle adaptation de ses films en jeux vidéo, il s’est montré enthousiaste mais prudent : "Faire des films, c’est compliqué et ça prend du temps. Faire des jeux vidéo, c’est encore plus compliqué et ça prend encore plus de temps", a tempéré le réalisateur, connu pour son perfectionnisme.

"Le fonctionnement de l’industrie des jeux vidéo est très compliqué. Je ne veux pas faire un jeu basé sur une licence préexistante et le raccrocher à l’univers d’un film. […] Je ne veux pas faire un brouillon. Je veux faire quelque chose de génial en tant que tel. […] Je ne veux pas prendre ça à la légère, mais c’est quelque chose qui m’intéresse."

On ne verra donc pas de sitôt Nolan aux commandes d’un jeu vidéo, mais l’ambition à toute épreuve du réalisateur pourrait apporter un souffle nouveau au paysage vidéoludique. Il a d’ailleurs confirmé que l’adaptation d’Inception en jeu vidéo a été étudiée et que ses équipes et lui-même avaient même été "assez loin dans la conception, avant d’abandonner le projet".

Tandis que certains créateurs de jeux, tels que Hideo Kojima, s’apparentent de plus en plus à des réalisateurs de films, avec des jeux comme Death Stranding, l’inverse pourrait tout à fait être envisagé. À l’avenir, il ne serait pas si surprenant de voir des réalisateurs de renom apporter leur expertise sur des scénarios de jeux vidéo, ceux-ci devenant, au fil des années, toujours plus denses.

Toutefois, la grande liberté offerte par le medium vidéoludique a évidemment un grand coût financier et reste très chronophage, comme le rappelle Nolan. Il faudra donc, dans tous les cas, être très patient avant de voir débarquer un jeu by Christopher.

Article coécrit par Manon Marcillat et Pierre Bazin.

À voir aussi sur techno :