AccueilGaming

CoD Warzone : les tricheurs évoluent beaucoup trop rapidement et c’est effrayant

Publié le

par Pierre Bazin

© Activision / Infinity Ward

Et évidemment frustrant…

La triche dans les jeux vidéo est une véritable Hydre de Lerne, à chaque ban de cheater, ce sont dix autres qui semblent apparaître. Parmi les FPS multijoueur, Call of Duty: Warzone accueille probablement la communauté la plus touchée par ce fléau. L’éditeur Activision et les studios Raven Software luttent sans relâche pour essayer de purger le mal de son battle royal phare, enchaînant les vagues de bannissements. Depuis le lancement du jeu il y a un peu plus d’un an, ce sont plus de 300 000 comptes qui auraient été supprimés pour triche.

Malheureusement, comme c’est un titre accessible gratuitement, il n’est pas bien difficile pour les cheaters de revenir toujours plus fort. Sauf qu’en plus de leur présence accrue, il semblerait maintenant que les cheats qu’ils utilisent aient également drastiquement évolué.

Auparavant, on connaissait deux principales fonctionnalités de cheating dans les FPS : le wallhack, qui permet de voir (et descendre) ses adversaires à travers les obstacles, et le aimbot, qui ajuste automatiquement la visée de votre arme sur votre victime impuissante.

Le streamer Yungstaz6 a récemment tweeté un extrait d’une de ses parties, dans laquelle il a fait face à un cheater 2.0. Non seulement le mécréant en question utilise les techniques citées plus haut, mais il semble avoir désormais accès à un bien plus vaste éventail de hacks pendant la partie.

Lunettes de vision nocturne dès le début de la partie ou encore possibilité de changer son pseudo à n’importe quel moment : les méthodes évoluent. Le streamer a même réussi à contacter brièvement le hacker en question, qui explique que cela fait cinq mois qu’il possède ce logiciel, même si ce dernier ne serait apparemment "pas à vendre".

Sur Reddit, c’est encore pire. Un extrait montre à nouveau un cheater du même genre qui utilise aimbot, lunettes thermiques et wallhack. Le petit plus ? Il arrive à virer tous les autres joueurs du lobby une fois mort. Il y a un mois déjà, plusieurs plaintes avaient été faites vis-à-vis de hackers capables de terminer une partie de Warzone quand ils le décidaient.

Face à de nouvelles techniques toujours plus impressionnantes, Activision et Raven Software semblent dépassés, mais annoncent encore régulièrement des mises à jour pour contrecarrer les cheats et hacks. Dans la communauté des gamers, la lassitude prend le pas, beaucoup expliquent n’avoir même plus envie d’y joueur, de peur de se faire trop régulièrement gâcher leurs parties.


Vous avez arrêté un jeu à cause de la triche trop présente ? Parlez-nous en à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :