AccueilGaming

Daft Punk Lumines : le projet de jeu vidéo abandonné… faute de temps

Publié le

par Pierre Bazin

Le duo français était très motivé à l’époque… mais aussi très occupé.

Daft Punk, c’est fini. Alors que la terre entière pleure la dissolution du plus célèbre duo français de l’électro, fans et profanes reviennent sur sa longue carrière, pleine de succès mais aussi de projets avortés. Parmi ces derniers, il y avait une idée de jeu vidéo : Daft Punk Lumines.

À l’origine Lumines est une série de jeux vidéo à mi-chemin entre le puzzle à la Tetris et le jeu musical. Développé par le studio japonais Q Entertainment, sous l’égide du directeur créatif Tetsuya Mizuguchi, le premier du nom Lumines: Puzzle Fusion (2004) était un titre phare de la PSP. Avec ses rythmes endiablés, ses couleurs chatoyantes et ses formes psychédéliques, Lumines a rencontré un grand succès dans les années 2000, sur la console portable de Sony principalement.

Daft Punk intéressé par une collab ?

Avec une bande-son très axée électro, le jeu n’a pas manqué d’attirer l’attention des deux acolytes de Daft Punk. Avec l’annonce récente de leur dissolution, le producteur James Mielke de Q Entertainement est revenu sur un moment de sa carrière sur Twitter :

"Cela me rappelle l’époque où j’avais pitché Daft Punk Lumines à Ubisoft : ils nous avaient donné le FEU VERT. On l’avait pitché à Daft Punk : ils étaient à fond. Toutefois, ils ne voulaient pas réutiliser leurs vieilles musiques, mais ils travaillaient à l’époque sur Tron Legacy, ils n’avaient pas le temps. Le jeu aurait été du point de vue de leur DJ set en forme de pyramide : plus vous faisiez des combos, plus la foule devenait folle autour."

Cette histoire date de la fin des années 2010, mais Mielke en avait déjà relaté les faits dans un article de Gamasutra en 2012. Daft Punk était réellement motivé par le projet à l’époque. Très admiratifs du travail de Mizuguchi, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo avaient même rencontré le directeur créatif japonais affirmant être plus qu’ouverts à une collaboration.

L’éditeur français Ubisoft était lui aussi très intéressé et la discussion semblait en bonne voie... Mais malheureusement, entre l’arrivée imminente de l’OST de Tron Legacy (2010) et le début de la conception de Random Access Memories (2013), Daft Punk avait beaucoup à faire.

Ainsi Daft Punk Lumines ne vit jamais le jour et à la place c’est Lumines Electronic Symphony qui le remplaça en 2011 – ce qui reste d’ailleurs un très bon jeu. Mais bon sang… on est passé à ça.


Auriez-vous aimé voir ce jeu sortir ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :