AccueilGaming

Des investisseurs furieux veulent traîner Cyberpunk devant les tribunaux

Publié le

par Corentin Jouathel

(c) Cyberpunk 2077 – CD Projekt Red

Des recours juridiques visent le studio créateur du jeu.

Les désagréments ne cessent de s’accumuler chez CD Projekt Red. Créatrice d’un Cyberpunk 2077 semé de bugs, l’entreprise est en proie à de vives critiques. Des défauts, frappant la version console, qui ont même conduit Sony a retirer ce titre du PlayStation Store. Pour désamorcer les polémiques, remboursements et corrections du jeu litigieux avaient été annoncés. Une déroute vidéoludique qui irait jusqu’à prendre un tournant juridique ? C’est en tout cas ce qu’évoque le site Polygon.

Spécialisé dans le droit des investisseurs, le cabinet new-yorkais Rosen entend porter ce fiasco devant les tribunaux américains. Ce 24 décembre 2020, la firme a ainsi transmis à la justice californienne une demande motivée aux fins de former un recours collectif. Aux dires des plaignants, le studio polonais aurait sciemment dissimulé la qualité véridique du nouveau jeu vidéo.

La démarche a pour ambition d’inciter les différents investisseurs à venir se constituer partie au procès éventuel. La chute boursière de la valeur Cyberpunk, principalement causée par ses déboires numériques, rendrait ces derniers légitimes à se retourner contre la société mère. Pouvant subir une perte pécuniaire, les demandeurs semblent détenir un intérêt à agir pour obtenir réparation de leur préjudice.

Une plainte pas encore caractérisée

Dans le détail, la plainte invoque éléments de droit et arguments factuels. Selon les requérants, les développeurs avaient certifié que leur création ne souffrirait d’aucun dysfonctionnement important : promesse devenue, pour les accusateurs, mensonge éhonté au regard de la réalité.

Toutefois, pour que cette requête devienne recevable et aboutisse, il faudra l’aval de l’autorité judiciaire locale. En parallèle, un autre cabinet d’avocats américain, Wolf Haldenstein Adler Freeman & Herz, plancherait sur sa propre action légale. Un recours juridique du même ordre serait aussi intenté en Pologne, pays berceau de l’opus, comme le rapporte le New York Times. Côté défendeur, CD Projekt Red récuse ces différentes incriminations dans un document officiel dévoilé le 25 décembre dernier.

Joueurs mécontents, investisseurs procéduriers… la spirale infernale semble n’en plus finir pour Cyberpunk 2077.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :