AccueilGaming

Des "leakers" Pokémon traînés devant la justice perdent leur procès

Publié le

par Benjamin Bruel

Ils devront payer 150 000 dollars et les frais d’avocat.

En 2019, avant la sortie des mal-aimés Pokémon épée et Pokémon bouclier, la Pokémon Company s’est mise en chasse de plusieurs leakers sur les réseaux sociaux. Leur faute : avoir fait fuiter une douzaine d’images du guide stratégique du jeu contenant des informations sur la nouvelle aventure, la région de Galar et, bien évidemment, les nouveaux Pokémon.

Les images avaient été publiées en premier lieu sur 4chan, avant d’apparaître sur Discord et Reddit. La Pokémon Company avait pris cela très au sérieux, engageant une firme externe d’experts en recherche en ligne pour traquer les auteurs des leaks. Lisez d’ailleurs cet extrait de l’affaire, traduit de l’anglais, montrant à quel point la Pokémon Company protège ses bébés :

"Avant la sortie de 'Pokémon épée' et 'Pokémon bouclier', les informations relatives au contenu des jeux étaient traitées dans le plus grand secret. Par exemple, TPCi [The Pokémon Company] vérifiait les antécédents de ses employés, stockait les fichiers de contenu des jeux sur des ordinateurs sécurisés, limitait l’accès aux fichiers de travail des jeux à un nombre restreint de personnes (qui ne pouvaient accéder aux fichiers qu’en saisissant un nom d’utilisateur et un mot de passe), autorisait ces personnes à transférer les fichiers de jeux en utilisant uniquement des méthodes sécurisées […]"

Après avoir découvert les pseudos en ligne desdits leakers, la Pokémon Company avait porté l’affaire devant les tribunaux américains pour découvrir l’identité IRL des personnes – et comment elles avaient pu avoir accès à ces documents surprotégés. Ils découvrirent alors que l’un des accusés, à l’origine du leak sur 4chan, travaillait pour la firme chargée de l’impression du guide stratégique. Le second, découvrant les images en ligne, les avait partagées sur Discord, causant un effet boule de neige et entraînant une "audience internationale" dans son sillage.

Comme nous l’apprend Polygon ce mercredi 23 juin, l’affaire est maintenant close. Les deux accusés devront payer la somme de 150 000 dollars de dommages et intérêts, ainsi que les frais d’avocat de la Pokémon Company. Une addition corsée pour quelques images postées en ligne, en particulier pour la personne les ayant mises sur Discord.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :