AccueilGaming

Deux youtubeurs découvrent un trésor gaming d’une valeur de 100 000 dollars

Publié le

par Nina Iseni

© Cheap Finds Gold Mines/Youtube

En tout, c’est plus d’une centaine de jeux vidéo vintage qui ont été dénichés.

Aimee et Korbin sont des chineurs de jeux vidéo hors pair. Sur leur chaîne youtube Cheap Finds Gold Mines (qui signifie "Trouvailles bon marché, mines d’or" en français), les deux gamers documentent et exhibent leurs découvertes, qu’ils revendent par la suite.

Alors qu’ils dégotent habituellement leurs trésors lors de ventes de garage ou dans des magasins d’occasion, un abonné leur a parlé d’une maison abandonnée depuis plus de vingt ans qui pourrait contenir des perles rares. Avec l’accord de la nièce de l’ancien propriétaire, le jeune couple a sauté sur l’occasion. Dans cette maison inoccupée, au milieu des débris et des cafards, ils sont tombés sur un véritable trésor. Âmes sensibles, s’abstenir.

Le duo a déniché une multitude de jeux vidéo vintage, pour la plupart encore dans leur emballage d’origine. Parmi ces découvertes, certains classiques qui ont marqué les mémoires comme The Legend of Zelda: The Wind Waker, mais également d’autres jeux vidéo comme Bayonetta ou Resident Evil Outbreak. En tout, c’est plus d’une centaine de jeux sur "PlayStation 2, Xbox 360, et Nintendo GameCube" qui se trouvaient dans cette maison, rapporte Kotaku.

Cette aventure a été documentée en trois parties sur YouTube. Dans la dernière vidéo, Aimee et Korbin exhibent leur pactole estimé à plus de 100 000 dollars (soit environ 85 000 euros). Les deux youtubeurs expliquent, en légende de la première vidéo :

"En entrant dans cette maison, on ne savait vraiment pas à quoi s’attendre. […] On savait que c’était une maison qui appartenait à un 'entasseur' compulsif, mais on n’aurait jamais imaginé ça. Cela a été l’une des meilleures collectes et l’une des meilleures expériences à laquelle on a eu le plaisir de participer. Nous sommes extrêmement reconnaissants d’avoir participé à cette histoire."

Cette incroyable collection appartenait donc à l’ancien propriétaire de la maison et, dans une interview accordée à Kotaku, "Aimee laisse entendre que leurs abonnés ne devraient pas apprécier cette trouvaille uniquement pour sa valeur économique, mais qu’ils devraient également considérer à quel point la collection était importante pour l’ex-propriétaire".


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :