© Alpharad / YouTube

Du sang et des clochettes : on peut jouer à Animal Crossing en ''compétitif"

Oubliez Call of Duty : Warzone, le vrai fight, c'est au filet à insectes.

Animal Crossing: New Horizons est un jeu formidable. Mignon, idyllique, paradisiaque, les mots pour le décrire sont toujours de l’ordre de la positivité et de la bonne humeur, parfait quand le monde extérieur est anxiogène au possible.

Pourtant, la liberté fournie par Animal Crossing permet aussi de drastiquement s’éloigner de ce que les développeurs de Nintendo avaient prévu pour les joueurs. Vous voulez être associable et ne pas adresser la parole à un seul habitant ? Vous pouvez. Vous préférez pêcher du soir au matin ? Faites-donc. Votre intérêt premier est le profit capitaliste au détriment de la décoration d’intérieur ? On ne jugera pas.

Publicité

Quand les fans s’en emparent…

Nintendo a du mal avec les initiatives de sa communauté et la myriade de jeux "fan-made" coulés judiciairement par l’éditeur japonais est là pour en témoigner. Mais quels choix ont-ils quand d’ores et déjà les joueurs et joueuses se sont accaparés le titre et ses mécaniques.

Joueurs, joueuses, streamers et streameuses doivent probablement vivre un confinement inspirant puisqu’ils ont inventé des manières de "se battre" contre ses ami·es. Bien sûr vous pouvez faire des compétitions de pêche ou encore vous comparer en défilé de mode, mais il y a bien mieux, bien plus violent… Animal Crossing est ainsi devenu en quelques semaines le lieu d’arènes PvP (joueur contre joueur). Comment ? Grâce au filet à insectes.

Publicité

Inoffensif mais terriblement humiliant, ce petit outil vous permettra de toucher vos ami·es et de comptabiliser des points en fonction. On peut attribuer la paternité de cette idée au youtubeur Alpharad qui a dédié une vidéo à ça. Il y explique même comment créer des arènes en utilisant la terraformation pour des conditions encore plus épiques.

D’autres ont préféré en faire un "chat" avec une armée d’utilisateurs de filets qui poursuivent une innocente victime pour un résultat hilarant.

Publicité

Ce qu’on préfère de notre côté (et qui est très facile à mettre en place), ce sont les chaises musicales, un jeu connu de tous et déjà très violent de base, on le sait.

Mettez quelques tabourets sans bord en cercle avec un joueur d’ocarina ou de flûte de pan au milieu. Vous n’avez plus qu’à voir votre bande de joyeux·ses villageois·es, autrefois pacifiques, s’entretuer pour une sacro-sainte place assise.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 27/03/2020