AccueilGaming

EA refuse le chantage, les hackers commencent à publier leurs données

Publié le

par Pierre Bazin

No pasarán pour EA, hastal al final pour les hackers.

Le mois dernier, on apprenait qu’un groupe de hackers s’était infiltré dans les serveurs d’Electronic Arts. Les pirates avaient notamment récupéré le code source de FIFA 21 ainsi que certaines données confidentielles du moteur Frostbite pour un total de 780 Go de données volées.

L’objectif des hackers est, comme bien souvent, de faire du chantage à l’éditeur de jeux vidéo pour obtenir une certaine somme d’argent, au risque de divulguer ces données sur Internet. Cela n’est pas sans rappeler une cyberattaque similaire qu’avait subie CD Projekt (Cyberpunk, The Witcher) quelques mois plus tôt.

Selon des informations récupérées par Motherboard, les hackers auraient déjà commencé à publier une infime partie des données volées sur un forum lambda. L’archive compressée de 1,3 Go contiendrait des informations relatives à Origin (la plateforme de jeux dématérialisés d’EA) et à d’autres outils de développement internet. Un des hackers se serait d’ailleurs exprimé :

"Il y a quelques semaines, nous avons envoyé un e-mail pour une rançon à EA mais nous n’obtenons aucune réponse, nous publierons donc [ces données volées]. S’ils ne nous contactent pas ou ne nous paient pas, nous continuerons à publier."

Interrogé par Motherboard, EA ne semble pour le moment pas décidé à céder au chantage :

 "Pour le moment, nous pensons qu’il n’y a aucune donnée qui pose un problème relatif à la vie privée des joueurs, et nous n’avons aucune raison de croire qu’il existe un risque important pour nos jeux, notre entreprise ou nos joueurs. […] Nous continuons de travailler avec des représentants des lois fédérales [aux États-Unis, ndlr.] dans le cadre de cette enquête criminelle en cours."

Du côté de nos confrères de Wired, on pense que ces données volées, notamment les codes sources, pourraient être utilisées dans la création de logiciels de triche.

Motherboard nous informe également que les hackers leur auraient demandé de transmettre directement leurs conditions d’extorsion à EA via un article. Bien entendu le média a refusé, laissant les pirates dans la crainte de se faire "ghoster" par EA.


Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :