AccueilGaming

En Ukraine, des milliers de PS4 tournaient pour faire du business de cartes FUT

Publié le

par Pierre Bazin

Crédits : Security Service of Ukraine

Toujours pas de PS5, hélas.

3 800 consoles PS4, 500 cartes graphiques et une cinquantaine de processeurs ont été retrouvés en train de tourner à plein régime dans une usine de minage de cryptomonnaie en Ukraine. Le site officiel du Security Service of Ukraine a annoncé avoir saisi tout ce matériel près de la ville de Vinnytsia dans un entrepôt officiellement abandonné en pleine zone industrielle.

Selon les premières informations des autorités, les processeurs des consoles devaient être utilisés pour "miner" des cryptomonnaies. Cette activité nécessite en effet d’utiliser les capacités de calcul des GPU pour des opérations complexes liées à la blockchain et ainsi "débloquer" des récompenses – de l’argent.

Les forces de l’ordre locales avaient initialement annoncé avoir trouvé la "plus grande ferme souterraine de crypto-monnaies du pays". Des premières estimations suggèrent également que l’électricité volée pour ces activités représenterait entre 155 500 euros et presque 250 000 euros par mois. Mais la société de services publics en charge de l’énergie a ajouté qu’il n’y avait pour le moment aucune preuve de vol d’électricité.

Mais selon le site ukrainien Delo a mené sa propre investigation. En réalité cet entrepôt s'occupait plutôt de créer des comptes FIFA21, pour collecter la monnaie du jeu et surtout acheter et revendre des cartes FIFA Ultimate Team en masse, voire vendre les comptes entier.

Les cartes FUT sont la nouvelle poules aux œufs d'or de la franchise de football FIFA pour son éditeur Electronic Arts. Dans certains pays comme la Belgique, elles sont même interdites car considérés comme des jeux de hasard et d'argent.

Les autorités ukrainiennes ont également déclaré que des perquisitions avaient eu lieu dans les "résidences des délinquants" pour récupérer des notes, projets, ordinateurs portables, périphériques de stockage et autres téléphones.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :