AccueilGaming

Et si Call of Duty devenait une future exclusivité Xbox ?

Publié le

par Pierre Bazin

La probabilité est très faible pour le moment, on fait le point.

Et si Call of Duty devenait une future exclusivité Xbox ?

Avec le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft pour la modique somme de 68,7 milliards de dollars, l’industrie vidéoludique est à nouveau chamboulée. Le risque de monopole est grand et n’est pas forcément souhaitable pour le marché du jeu vidéo.

Toutefois, pour les joueurs et joueuses du quotidien, une seule question se pose : Microsoft va-t-il transformer en exclusivités Xbox et PC des franchises aujourd’hui cross plateformes ? Pour certains, ce serait un cauchemar car ils ne pourraient plus jouer à, par exemple, Call of Duty sur leur PlayStation.

Pour répondre à cette question, il nous faut autant regarder dans le passé que dans le futur.

Activision Blizzard restera "indépendant"… Jusqu’en 2023.

Ce sont les mots de Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming, après le rachat de l’éditeur par sa firme. L’accord commercial devrait se finaliser en 2023 et, jusque-là, Activision Blizzard gardera son indépendance. Cela signifie donc que le Call of Duty qui sortira en 2022 ne devrait pas être inquiété d’une potentielle exclusivité Xbox. Mais passé 2023, Activision Blizzard rendra des comptes à Microsoft comme à n’importe quelle firme mère.

Quid de la suite, donc ? Les nombreux Call of Duty à venir après 2023 et la signature de l’accord pourraient-ils devenir exclusifs à la console verte ? Selon une source de Bloomberg, Microsoft prévoyait de mettre "certains" des jeux Activision sur PlayStation, tout en conservant "certains contenus" exclusifs à la Xbox. On imagine ainsi bien des skins spéciaux ou autres cosmétiques in-game.

Regarder dans le passé pour deviner le futur de Call of ?

En 2019, Microsoft a racheté ZeniMax, incluant les studios Bethesda et donc tous leurs contenus vidéoludiques. Deathloop, une pépite sortie l’année dernière par le studio français Arkane, sous la houlette de Bethesda Softworks, est restée une exclusivité PS5. Microsoft a honoré les contrats préalables d’exclusivité. Toutefois pour ce qui est des très attendus Starfield ou The Elder Scrolls 6, ils deviendront des exclusivités Xbox.

Toutefois, on parle ici de Call of Duty, probablement l’une des plus grosses franchises que Microsoft a jamais acquises dans son histoire. La meilleure comparaison serait à chercher encore plus dans le passé : quand Microsoft racheta les studios Mojang et le jeu Minecraft en 2014. Le jeu vidéo le plus joué au monde n’est jamais devenu une exclusivité Xbox/PC, loin de là. Phil Spencer se targuait que Microsoft soit, grâce à ce titre, l’un des plus gros éditeurs de jeux sur le PlayStation Store. Il déclare ainsi à Bloomberg :

"Je dirai simplement aux joueurs qui jouent aux jeux Activision Blizzard sur la plateforme de Sony [la PlayStation, ndlr.] : ce n’est pas notre intention d’éloigner les communautés de cette plateforme et nous y restons engagés."

Un entre-deux cross plateformes ?

Call of Duty est plus gros que The Elder Scrolls et le succès de son mode free-to-play, Warzone, le prouve chaque jour. Pour le moment, ni Microsoft ni Activision n’a confirmé ou infirmé une possible exclusivité sur la franchise. Le journaliste Jeff Grubb estime, lui, que des titres grand public comme Warzone resteraient multiplateformes tandis que les épisodes principaux deviendraient probablement exclusifs Xbox.

Chargement du twitt...

On sait également que le grand intérêt de Microsoft est de faire gonfler l’offre de jeux dans son Game Pass, qui compte aujourd’hui plus de 25 millions d’abonnés dans le monde. La perte d’un public PlayStation pourrait être compensée par cette offre très lucrative pour la firme. Il est clair que certaines choses n’existeront plus comme les DLC exclusifs à la PlayStation sur les jeux Call of Duty, mais considérer un total revirement de la plus populaire franchise de FPS paraît, pour le moment, improbable.

Affaire à suivre.


Seriez-vous prêt à changer de console pour jouer à votre jeu favori ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :