AccueilGaming

FIFA 21 : EA enquête sur une revente frauduleuse de cartes rares FUT

Publié le

par Axel Savoye

Un employé d'EA aurait revendu ces cartes pour plus de 1 000 euros.

Si FIFA 21 n'est pas le meilleur épisode de la série, récoltant des notes moyennes auprès de toutes les presses spécialisées, il n'empêche que son mode "FIFA Ultimate Team" a beaucoup de succès chez nombre de gamers. Le principe est simple : créer votre équipe de rêve grâce à des cartes de joueur, celles-ci étant plus ou moins rares à l'achat des packs, les plus rares ayant, évidemment, de meilleures statistiques. Certains joueurs ont jusque-là investi énormément de temps et d'argent pour obtenir ne serait-ce qu'une carte TOTY (joueur de l'année), très difficile à obtenir. C'est justement sur ce point-là qu'un employé d'EA a senti le bon filon, raconte Rock Paper Shotgun.

Le scandale baptisé "EAGate" a été rendu public par le youtubeur italien et joueur pro de FIFA, Matteo Ribera, qui a dévoilé des captures d'écran de sa conversation avec le fameux dealer de cartes FUT. Celui-ci n'hésite pas à sortir un prix à quatre chiffres pour un ensemble de cartes Icône et TOTY. Plus exactement, l'acheteur doit débourser entre 750 et 1 000 euros pour un ensemble de cartes, le fraudeur précise également que certains gamers ont dépensé jusqu'à 2 500 dollars pour une carte Ronaldo et 1 000 dollars pour une carte Gullit. Pour recevoir son achat "sans risques", le client doit seulement transmettre son identifiant PSN.

Suite à ces révélations, EA Sports a annoncé sur Twitter avoir ouvert une enquête en interne afin d'identifier et de sanctionner le fautif. Mais ce n'est malheureusement pas la première fois que l'entreprise fait l'objet d'un tel scandale. Cela fait un moment qu'un marché noir volant et revendant des crédits FUT subsiste au nez et à la barbe du géant du jeu vidéo qui demeure impuissant. Si les joueurs s'y rendent malgré le risque de sanctions, c'est notamment à cause du système de butin aléatoire qui les rend accros et qui est comparable aux jeux d'argent.

"Nous sommes au courant des accusations qui circulent actuellement au sein de notre communauté concernant les articles de FIFA 21 Ultimate Team. Une enquête approfondie est en cours, et si nous identifions une conduite inappropriée, nous prendrons rapidement des mesures. Nous voulons être clairs - ce type de comportement est inacceptable, et nous ne tolérons en aucun cas ce qui s'est prétendument passé ici. Nous comprenons que cela suscite des inquiétudes quant à un équilibre injuste du jeu et à la concurrence. Nous informerons la communauté au fur et à mesure quand nous aurons plus de clarté sur la situation."

Mais quand on regarde le fond de cette affaire, on se demande qui est vraiment le coupable. L'employé qui a vu là une manière d'arrondir ses fins de mois ? Ou EA qui a mis en place un système de récompense totalement pété et qui incite ainsi les joueurs à sortir les billets et parfois à plonger dans le cheating ? On pensait qu'EA tirerait les leçons de la polémique sur les loot boxes de Star Wars: Battlefront II, mais il semblerait que les appétits pécuniaires de l'entreprise aient la dent dure.

À voir aussi sur techno :