Square Enix

Final Fantasy VII se révèle dans une démo leakée pleine de spoilers

La démo du jeu a fait l'objet d'un datamining un peu trop poussé.

Alerte overdose d’information pour le prochain jeu de Square Enix, le très (très) attendu Final Fantasy VII Remake. Le jeu, sorti initialement en 1997, est souvent considéré comme l’un des meilleurs RPG de tous les temps. Et, comme tout objet de hype, il s’agit d’une proie alléchante pour les dataminers.

La démo jouable, qui doit sortir dans les jours à venir, a fait l’objet d’un leak de sacrée envergure. Alors que le fichier a été repéré sur le Playstation Network (PSN), les "cracks de l’informatique" se sont encore une fois surpassés pour décortiquer toutes les infos en avance, comme l'explique le site Gamstat.

Publicité

Si la méthode des dataminers reste un peu floue (on sait que l’histoire implique des serveurs coréens inaccessibles et des fichiers cryptés pesant 10 Go), une chose est sûre : les preuves sont là. Si vous voulez en savoir plus sur le côté technique, vous pouvez lire cet article d’Ars Technica qui résume bien l’opération.

La vidéo du leak originelle est longue de 30 minutes. Mais les médias en ont fait des résumés. En voici un avant-goût (on fait exprès de vous mettre un bout de vidéo seulement pour ne pas tout divulgâcher).

Mini spoil pas très grave

La démo permettra apparemment de vivre la séquence d’introduction cinématique du jeu, un bon gros moment de nostalgie pour les (très) nombreux fans du RPG. Elle bénéficie d’une refonte totale en CGI qui fera, à coup sûr, battre à l’unisson le cœur de tous les gamers qui l’ont déjà vécue. Autant vous dire qu’on a eu les gros frissons, la musique aidant.

Publicité

On y (re)découvre le raid du groupe Avalanche dans l’un des réacteurs Mako, qui alimente Midgard en électricité. Bien entendu, l’équipe est dirigée par Cloud. Une occasion de se familiariser avec le nouveau gameplay du jeu, remis au goût du jour depuis 1997. Regardez par vous-même :

Si vous voulez en savoir plus, notamment sur les changements et design attribués aux personnages, on vous laisse aller fouiner par vous-même.

Publicité

Par Victoria Beurnez, publié le 03/01/2020