© Bluelinea

featuredImage

Handicap : voici la première manette entièrement contrôlable par la bouche

Via des commandes de souffle, d'aspiration et une personnalisation complète, le gaming s'ouvre enfin aux handicaps "lourds".

Si le succès du jeu vidéo n’est plus à prouver, son accessibilité reste encore une problématique majeure. En étant un medium aussi "actif" (dans son utilisation), le jeu vidéo s’est malheureusement éloigné des personnes souffrant de divers handicaps physiques ou psychomoteurs. C’est un comble quand on sait que ce sont justement des personnes en situation de handicap "lourd", dépourvues de préhension (tétraplégie, etc.) qui pourraient prendre le plus grand plaisir à évoluer, voyager, combattre ou rouler dans un vaste univers numérique, sans dangers réels.

L’entreprise française Bluelinea, spécialisée dans la domotique (appareils interconnectés) d’assistance aux personnes dépendantes, qu’elles soient âgées et/ou en situation de handicap, a travaillé sur le développement d’une manette très particulière : Handi Joystick. Si l’idée n’est pas complètement neuve, c’est bien ce genre d’invention qui pourrait définitivement ouvrir le loisir vidéoludique à des personnes qui ne pouvaient autrefois n’en être que spectateurs.

Via un ingénieux système de 4 embouts buccaux réagissant aux aspirations et expirations du/de la joueur·euse et seulement une surface d’appui pour les lèvres, cette manette permet à n’importe quelle personne de jouer en autonomie, tant qu’elle peut respirer et bouger les lèvres d’elle-même. Ci-dessous le petit Timothée teste la manette, en compagnie de toute sa famille et en particulier son frère avec une manette classique, le résultat est plutôt probant :

L’autre intérêt de cette innovation inclusive est la possibilité d’une personnalisation complète, pour s’adapter à la fois aux profils des joueurs mais aussi et surtout aux différents jeux et consoles utilisés. Il est donc possible de jouer autant à un FIFA sur PlayStation (3 et 4) qu’à un Mario Kart sur Nintendo Switch et cerise sur le gâteau : il est possible de faire correspondre des commandes de clavier/souris de PC à l’Handi Joystick.

https://bluelinea.com/wp-content/uploads/2019/06/handi-2.pnghttps://bluelinea.com/wp-content/uploads/2019/06/thumbnail_VISU-2-1.jpg
 

Néanmoins, pas de compatibilité Xbox One à l’horizon, la raison semble assez évidente : Microsoft a commercialisé, il y a maintenant presque un an, le Xbox Adaptive Controller, une interface simplifiée et customisable, permettant à de nombreuses personnes en situation de handicap de jouer à la Xbox One ou sur Windows 10. Il est vendu à 99,99 dollars mais il faut ajouter à cela les nombreux accessoires, selon les difficultés physiques à palier (bras, pieds, problèmes de motricité en général, etc.).

Du côté du Handi Joystick, il faudra tout de même débourser 1 490 € pour se procurer cet accessoire à la pointe de la technologie. Selon Bluelinea, cela se justifie aussi par l’accès à un immense catalogue de nouveaux loisirs, potentiellement insoupçonnés chez ces personnes sans mobilité préhensile. De plus, ce genre de matériel est aussi à destination des établissements spécialisés (EHPAD, APAJH, etc.) pour permettre à une plus large assemblée de se retrouver enfin autour d’un jeu vidéo.

Par Pierre Bazin, publié le 16/07/2019

Copié