© Microsoft

Il n'y aura pas une seule nouvelle Xbox, mais deux modèles bien différents

Face à la PS5, Microsoft met les bouchées doubles dans la guerre des consoles.

Microsoft a-t-il décidé de sortir des sentiers battus pour contrer la concurrence ? Avec un mastodonte annoncé comme la PlayStation 5, dont la sortie est prévue pour fin 2020, l’entreprise américaine compte bien proposer une "Xbox Next-Gen" pour peser dans la guerre des consoles.

Lors de l’E3 2019, Microsoft avait confirmé les rumeurs sur le "Project Scarlett", aka le successeur de la Xbox One (X), nouvelle rivale de la PS5. La nouvelle Xbox devrait, selon leurs mots, "définir un nouveau barème de puissance, de vitesse et performances pour les consoles".

Publicité

Nouveau coup de tonnerre dans l’industrie vidéoludique : le projet "Scarlett" ne serait pas une console, mais deux projets bien différents. Selon nos confrères de Kotaku, informés par des employés de Microsoft, une version sans lecteur de disque et moins chère serait aussi dans les plans de développement de la multinationale. Nom de code : "Lockhart".

Aussi puissante qu’une PS4 Pro

Sans aucun rapport avec le professeur de Harry Potter 2, Lockhart n'est pas nouveau à nos oreilles. Fin 2018, des rumeurs évoquaient que Microsoft travaillait conjointement sur "Lockhart", l’édition bas de gamme, et l'"Anaconda" avec ses hautes performances. Six mois plus tard, le constructeur avait préféré faire taire ces rumeurs, annonçant que Scarlett ne serait qu’une seule et unique console.

La machine de guerre "Anaconda" sera la suite logique de la Xbox One X, avec des performances égalant probablement (ou dépassant) celles de la future PS5, tandis que "Lockhart" sera là pour remplacer la Xbox One S.

Publicité

Actuellement sur le marché, la Xbox One X est la plus puissante des consoles quand la Xbox One S est la moins chère. (© Microsoft)

Prix faible, plus légère, plus compacte... Microsoft compte parier sur les versions slim dès le lancement de la nouvelle génération de consoles. Un des développeurs a même confié à Kotaku que sa puissance serait à peu près équivalente à la PlayStation 4 Pro, au moins pour la partie traitement graphique brut.

On parle également d’un disque dur SSD comme pour les autres consoles à venir, garantissant de faibles temps de chargement ainsi qu’une résolution en QHD (2560 × 1440) et 60 fps comparé au 4K de la version "Anaconda".

Publicité

N’ayant pas tellement d’exclusivités en comparaison à son concurrent nippon Sony, Microsoft va donc parier sur la simplicité et l’accessibilité à un large catalogue de jeux. Avec son nouveau service de cloud-gaming xCloud et la progression toujours plus grande du Xbox Game Pass, la multinationale américaine est prête à entrer en force dans la guerre des consoles, préférant un large choix d’offres adaptées à toutes les bourses plutôt qu’une simple course à la puissance de calcul et aux graphiques flamboyants.

La rétrocompatibilité confirmée par le boss

En dernière information, c’est Phil Spencer himself, dirigeant de Xbox Game Studios, qui a tweeté pour teaser sa communauté.

Publicité

Ce dernier a pu enfin ramener la nouvelle console chez lui et a déjà pu commencer à y jouer, ce qui signifie donc que le Project Scarlett sera rétrocompatible avec l’ancienne génération. Ils utiliseront ainsi les mêmes serveurs, permettant de jouer à toute votre bibliothèque de jeux Xbox One qui deviendront dans quelques années du retrogaming.

Par Pierre Bazin, publié le 05/12/2019

Pour vous :