AccueilGaming

Il va enfin y avoir un jeu vidéo pour brasser sa propre bière

Publié le

par Benjamin Bruel

(c) Jack Andersen / Getty Images

Les simulations de binouzes, c’est la vie.

Cette année, avec le(s) confinement(s), le Covid, l’ennui et toutes ces choses très agréables que l’on connaît bien, beaucoup de personnes se sont mis en tête de brasser leur propre bière.

Mais si vous n’avez ni le temps ni l’espace nécessaire, le nouveau jeu d’Auroch Digital (Mars Horizon) est peut-être la bonne solution. On ne sait pas pourquoi ça nous hype tant, mais l’idée de monter notre propre brasserie virtuelle claque à nos oreilles comme le bruit d’une douce blonde que l’on sert un soir d’été.

Brewmaster, c’est son nom, est une simulation de brasserie. Il faudra évidemment faire tourner son propre business, gagner de l’argent et gérer ses investissements, comme dans toute simulation. Mais Brewmaster promet quelque chose d’un peu plus poussé qu’un jeu de simulation classique. Le jeu veut se concentrer sur les techniques de brassage elles-mêmes, la chimie derrière celles-ci, la manière d’utiliser les éléments et les composants nécessaires aux différents types de bières.

"Découvrez, apprenez et maîtrisez l’art de brasserie dans cette célébration ultime des bières artisanales, explique le descriptif du jeu. Du perfectionnement des techniques de brassage authentiques, fondées sur la chimie, à l’attribution de noms et la mise en bouteille, affinez votre art pour devenir le maître brasseur ultime dans la toute première expérience réaliste de brassage de bières."

Le jeu, prévu en 2022 sur PC, PS4/5, Xbox One et Series, ainsi que Nintendo Switch, possédera un mode narratif où le joueur pourra monter en puissance en participant à des concours et en débloquant de l’équipement. Un mode bac à sable sera aussi disponible. On pourra également personnaliser sa brasserie pour devenir un maître brasseur qui a la classe.

Bref, ce n’est pas pour tout de suite, puisque le jeu en est encore à un stade précoce de développement. Mais ça a l’air quand même bien frais et gouleyant.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :