AccueilGaming

Il y a 75 ans, la première photo de la Terre prise depuis l’espace par une fusée nazie

Publié le

par Pierre Bazin

Dans un contexte d’après-guerre et aux origines de la course à l’espace.

Le 24 octobre 1946, la première photo de la Terre depuis l’espace était prise. Aujourd’hui, alors que près d’un million de clichés ont été capturés par la Nasa au-delà de la stratosphère, cette photo en noir et blanc avec peu de détails nous paraît insignifiante. Mais il y a 75 ans, c’était l’une des plus grandes prouesses techniques jamais effectuées.

© Wikipedia Commons

Auparavant, la photo la plus haute avait été prise en 1935 par l’équipage du ballon à haute altitude Explorer II, à environ 20 kilomètres. On y voyait déjà la "courbure" de notre planète bleue. Onze ans plus tard, la fusée lancée depuis le White Sands Missile Range (Nouveau-Mexique) quintuplera cette altitude en offrant la première photographie prise depuis l’espace au monde.

Après les bombes, le progrès ?

Les conditions dans lesquelles la photo a été prise sont, elles aussi, toutes particulières. L’appareil utilisé était un objectif 35 mm, coincé entre les réservoirs d’une fusée V-2, un modèle créé par le IIIe Reich. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis se rendent compte des immenses avancées technologiques que les scientifiques nazis ont faites en matière d’engins volants. Cela aboutira bien sûr à quelques recrutements de ces derniers dans les rangs de la Nasa.

Une fusée V-2 installée à White Sands Proving Ground, au Nouveau-Mexique. (© Bettmann via Getty)<em><br></em>

Avant cela, les premières fusées à carburant liquide créées dans les années 1920 étaient bien loin des systèmes de propulsion des fusées V2 allemandes. C’est à la chute de Hitler que les Alliés découvriront les prouesses technologiques que cachaient ces terribles engins, qui ont massivement bombardé leurs pays à la fin de la guerre, notamment le Royaume-Uni.

Largement réutilisées (et médiatisées), les fusées V2 vont poser les premières bases pour repousser sans cesse les limites de l’humain au-delà de la stratosphère. Aussi, bien qu’on attribue souvent le début de la "course à l’espace" entre l’URSS et les États-Unis au lancement d’un drôle d’engin qu’on appelait Spoutnik (1957), ce premier cliché a tout de même installé les premiers starting-blocks.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :