AccueilGaming

Jeux vidéo : pourquoi 2021 est l’année des fausses nouveautés

Publié le

par nailabouakaz

Sommes-nous coincés dans une boucle temporelle de remakes ?

Malgré la crise sanitaire, les chiffres de ventes de jeux vidéo ont explosé cette année. Mais les sorties de 2021 n’étant pas des plus originales, elles ont laissé beaucoup de joueurs sur leur faim. Certaines ont été reportées, des licences ont été réchauffées et des projets ont été carrément avortés. Du coup, les fans ont parfois dû se contenter de titres peu innovants. On vous explique en quoi l’année 2021 a été pour nous une année de fausses nouveautés.

La nouvelle ne vous a sans doute pas échappé, depuis novembre 2020, la PlayStation 5 et les Xbox Series sont sur les étals. À cette date, très peu de nouveaux titres étaient disponibles. 2021 était alors une année fraîche pour le jeu vidéo et surtout une année pleine d’espoir. Mais en pleine période de crise sanitaire, le calendrier des sorties n’était pas toujours au top de sa forme.

Ces fausses nouveautés, on les reconnaît à leurs noms. Elles répondent à de nombreuses appellations, parfois "remastered", "remake", "reboot", "enhanced edition", "HD" et même parfois "édition légendaire". Leurs appellations divergent mais elles cachent toutes plus ou moins la même réalité : il s’agit toujours d’un jeu qui se prétend nouveau, alors qu’il n’est en fait qu’une version améliorée d’un titre déjà sorti.

C’est d’ailleurs une tendance remarquée chez de nombreux éditeurs en cette année 2021. Peut-être est-ce un sentiment partagé de nostalgie ?

Chez Nintendo, pour fêter les 25 ans de Zelda, le studio annonce une version HD de The Legend of Zelda: Skyward Sword sorti sur Wii en 2011, alors que cet opus semble être le plus mal aimé de la série. Peut-être qu’il s’agit d’un lot de consolation pour les fans qui attendent inlassablement la suite de Breath of the Wild. D’ailleurs, puisqu’on en vient à parler des licences phares du studio, n’oublions pas Metroid qui revient en 2021 avec Metroid Dread. Apparemment le titre était dans les tuyaux depuis 16 ans. Bien que les fans de la saga attendent toujours Metroid Prime 4, Nintendo semble préférer renouer avec ses origines dans un jeu en 2D rappelant la fameuse époque "Metroidvania".

Parlons maintenant de Mass Effect et de sa fameuse "Édition légendaire" qui a tant fait débat sur les réseaux. Il est vrai qu’il semblait important de revenir sur certaines erreurs du passé. N’en déplaise aux amoureux de la version d’origine, BioWare est de toute manière bien décidé à miser sur l’histoire de sa licence plutôt que sur les pixels généreux de certains personnages. Bien vu, d’autant que cette édition se passe du polémique Andromeda, l’opus le plus critiqué de la saga. En tout cas, c’est l’occasion de renouer avec cet univers, bien qu’encore une fois, on se pose la question de la pertinence d’une telle sortie puisque les 3 opus datent respectivement de 2007, 2010 et 2012. Peut-être qu’un nouveau Mass Effect se prépare et que BioWare, par cette édition, tente un coup de poker afin de savoir si la communauté est toujours au rendez-vous.

Chez Blizzard, lors d’une BlizzCon exclusivement en ligne largement discutée, on annonce la "Blizzard Arcade Collection". Une compilation des premiers jeux du studio, tous datant des années 90. C’est justement l’annonce que tout le monde attendait… Bien sûr, on n’oublie pas Diablo II: Resurrected. "Resurrected" est d’ailleurs synonyme de "pas nouveau mais c’est plus beau". Enfin, Blizzard ne se foule toujours pas et propose une version "Classic" de l’extension "The Burning Crusade" de World Of Warcraft, datant de 2007. Version livrée avec tous les bugs originels. Rien que ça.

Évidemment, nous ne sommes pas dupes, la tendance n’est pas anodine. De nombreux titres sont remasterisés dans le but d’être disponibles dans les catalogues de la PlayStation 5 ou des Xbox Series.

Il est vrai que 2021 n’était pas la meilleure en termes de nouveauté. Cela dit, de bons titres ont quand même su remplir notre collection. On peut citer Resident Evil Village, Biomutant ou encore Ratchet & Clank : Rift Apart. Mention spéciale pour Ghosts’n Goblins Resurrection, qui malgré son potentiel de nouveauté qui n’en est pas vraiment une, reste une sortie qui a du charme.

Il est vrai que revivre certaines histoires aux côtés de nos héros préférés reste un plaisir, mais il est peut-être aussi temps d’en créer de nouvelles. En tout cas, on espère une année 2022 plus riche en titres inédits, et une sortie de crise qui permette aux éditeurs d’innover davantage.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :