AccueilGaming

Jouer aux jeux vidéo dans un cinéma, c’est maintenant possible

Publié le

par Corentin Jouathel

© CGV

Un petit FIFA sur écran géant, ça fait rêver.

Contraints de baisser le rideau pour cause de Covid, des cinémas du monde entier doivent trouver des alternatives pour survivre. Projeter un film étant dorénavant interdit, il convient d’innover pour subsister.

En Corée du Sud, la société CGV a eu une idée fabuleuse : mettre à disposition ses salles pour des parties de jeux vidéo sur écran géant. Une ambition vidéoludique surprenante, que nous fait parvenir la BBC.

C’est un employé de l’entreprise, Seung Woo Han, qui soumet son intuition lumineuse à sa direction. Après acceptation, ce concept est diffusé à travers tout le pays, dans toutes les salles de la chaîne. Une solution de secours bienvenue permettant de contenir, tant bien que mal, les pertes de ressources financières habituelles.

Contrepartie du confort visuel et auditif qu’elle confère, la privatisation d’une salle est onéreuse. En journée, comptez 90 dollars (75 euros) pour deux heures de location. Après 18 heures, le prix passe à 135 dollars (110 euros). À titre d’information, pour visionner un film dans ces cinémas avant la pandémie, il fallait en moyenne débourser 12 dollars (9 euros).

Une expérience de jeu sans commune mesure

D’autant que les consoles, jeux et manettes ne sont pas fournis. Il est donc nécessaire d'amener sa Xbox ou sa PlayStation. Pour les adeptes du multijoueur, la jauge d'affluence maximum s'élève à quatre personnes.

Depuis leur lancement, près de 130 locations de ce genre ont été enregistrées par la société CGV. Les profils types de client sont majoritairement des hommes, âgés de 30 à 40 ans. Couples et familles se laissent également séduire par cette immersion graphique et acoustique inédite. Un écran immense, une sonorisation dernier cri… Imaginez ce que pourrait donner une partie de Call of Duty dans de telles dispositions…

© CGV

Les cinémas américains franchissent le pas

Conquis par l’expérience coréenne, les États-Unis suivent le mouvement. La firme Malco Theatres, implantée à Memphis (Tennessee), propose depuis peu ce service singulier. Pour se divertir dans l’un des 36 établissements prévus à cet effet, il faut ici débourser 100 dollars (82 euros) pour 2 heures, et 150 dollars (125 euros) pour 3 heures. Souffrant de restrictions sanitaires moindres, la structure peut accueillir jusqu’à 20 personnes au total.

La vice-présidente de la chaîne Malco Theatres, Karen Melton, précise que ces locations de substitution ne permettent pas de dégager un quelconque profit. Bien que l’initiative rencontre un franc succès, elle permet seulement de couvrir les frais incompressibles de la société. Espérons que l’univers cinématographique français s’en inspire, pour le plus grand bonheur des joueurs.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :