La Xbox Series X attendrait les annonces de la PS5 pour dévoiler un prix inférieur

La multinationale Microsoft serait même prête à se risquer à la vente à perte.

"Tout le succès d’une opération réside dans sa préparation", disait Sun Tzu dans L’Art de la guerre, et cette leçon peut parfaitement s’appliquer à la guerre des consoles. Alors que la PlayStation 5 et la Xbox Series X sont en préparation, leurs constructeurs respectifs, Sony et Microsoft, s’arment de patience et observent avant de dévoiler toutes leurs cartes.

De ce côté-là, Xbox a pris un petit avantage de vitesse, ayant déjà dévoilé l’architecture et le design de sa console et même quelques extraits des jeux à venir prochainement. Outre la puissance technique, l’offre de jeux et les habitudes tenaces des joueur·euse·s, la dimension économique est évidemment de mise.

Publicité

À lire aussi : Sony aurait des difficultés à abaisser le prix d’achat final de sa PlayStation 5.

Il semblerait que Microsoft ait envie de la jouer assez agressif dès le début des hostilités. Cette information nous est donnée par Michael Pachter, analyste de Wedbush Securities, et aussi et surtout par l’ancien dirigeant d'Electronic Arts et Microsoft, Peter Moore.

Invités par le journaliste Geoff Keighley sur son podcast, les deux vétérans de l’industrie vidéoludique ont ainsi suggéré que la firme américaine attendrait l’annonce du prix de la PS5 de la part de Sony pour ensuite proposer la Xbox Series X moins cher.

Publicité

En 2005, Microsoft avait pris un net avantage sur son concurrent nippon en sortant la Xbox 360 un an avant la PS3. Les deux futures consoles étant cette fois prévues pour la même période (fin d’année si tout va bien), une différence notable de prix pourrait significativement influencer les préférences des acheteur·euse·s.

Sans s’engager complètement, l’analyste Pachter estime qu’un prix aux alentours de 500 dollars américains (et 500 euros chez nous) est crédible pour la PS5. Dans la même logique, il pense que Microsoft pourrait s’engager à proposer sa Xbox Series X 100 dollars moins cher.

Selon Pachter et Moore, Microsoft est largement capable de proposer une vente à perte au cours des 12-18 premiers mois de commercialisation. En effet, la multinationale américaine peut se le permettre car elle s’appuie sur plusieurs sources de revenus issus du "gaming", comme son Game Pass qui compte désormais plus de 10 millions de membres à travers le monde.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 11/05/2020