AccueilGaming

Le jeu Harry Potter : L'Héritage de Poudlard à nouveau dans la polémique ?

Publié le

par Pierre Bazin

Après la polémique suscitée par J. K. Rowling, c'est un des développeurs du jeu qui fait l'objet de controverses.

Harry Potter : L'Héritage de Poudlard (Hogwarts Legacy) est un jeu très attendu. Développé par Avalanche Software, le studio derrière Disney Infinity et ses suites, et sous la houlette de production/édition de la Warner Bros., le titre ne devrait pas arriver sur nos consoles et PC avant 2022.

Sur le papier, le jeu vend déjà du rêve en nous proposant d'explorer un open world qui prend place dans le monde des sorciers au XIXe siècle. La possibilité de choisir sa "maison" parmi les quatre de Poudlard, de lancer des sorts, d'apprivoiser des créatures magiques, de préparer des potions, le tout avec un système de "moralité", nous donne vraiment hâte.

Toutefois, il semblerait que L'Héritage de Poudlard ait déjà rencontré de nombreuses difficultés dans sa production et son développement. L'année dernière, c'était l'éditeur Warner Bros. qui annonçait que l'autrice originelle J. K. Rowling ne serait "pas directement impliquée" dans la réalisation du jeu, suite à ses propos jugés transphobes sur les réseaux.

Nouvelle polémique autour de l'équipe de développement ?

Il y a quelques jours, le journaliste Liam Robertson a publié un thread Twitter à propos de Troy Leavitt, concepteur principal sur L'Héritage de Poudlard. Il qualifie ce dernier de "youtubeur d'extrême droite", prenant pour appui le contenu de sa chaîne YouTube, sur laquelle Leavitt a posté des vidéos anti-féministes et a pris la défense de supposés harceleurs en série visés par la controverse du Gamergate.

La dernière vidéo de Troy Leavitt date d'il y a deux ans, mais le designer affirmait en 2018 que la Warner Bros. (déjà son éditeur à l'époque) était parfaitement au courant de l'existence de sa chaîne et de ses opinions politiques. Toutefois, avec l'éviction récente de J. K. Rowling du processus créatif de Hogwarts Legacy, la controverse sur Leavitt a repris de l'ampleur ces derniers jours, interrogeant à nouveau les fans de la franchise du sorcier.

À noter qu'en 2020, après le départ de J. K. Rowling, la Warner Bros. avait publié cette déclaration :

"La culture inclusive n'a jamais été aussi importante pour notre entreprise et pour notre public à travers le monde [...]. Nous reconnaissons notre responsabilité à favoriser l'empathie et promouvoir la compréhension de toutes les communautés et de toutes les personnes, en particulier celles avec lesquelles nous travaillons et celles que nous atteignons grâce à nos contenus."

ResetEra apporte son soutien

Le forum ResetEra est un des plus connus, si ce n'est le plus connu, de l'industrie vidéoludique. On y trouve énormément d'informations exclusives, des mots des équipes de développement de jeux, des leaks d'informations fiables ou encore des mises à jour régulières sur l'avancée des jeux en cours de développement.

Toutefois, l'équipe en charge du forum et de sa modération a pris une décision historique vis-à-vis de Harry Potter : L'Héritage de Poudlard. Désormais, plus aucun contenu jugé "promotionnel" vis-à-vis du jeu en lui-même ne sera publié ou accepté sur le forum. Cela inclut donc les trailers, teasers ou même les discussions de "hype" à propos de la sortie du jeu. Ce genre de boycott assumé fait évidemment suite à la récente polémique sur Troy Leavitt.

"Il s'agit donc d'une situation à la fois unique et horrible où le créateur de l'œuvre originelle [J. K. Rowling, ndlr] et l'un des producteurs seniors du jeu ont tous les deux des opinions archaïques."

C'est la première fois que ResetEra prend ce genre de décision, comme le rappelle un membre de la modération – parlant au nom de l'équipe. Toutefois, cette interdiction ne concerne que les contenus dits "marketing" et les discussions sur les controverses sont encouragées, à condition qu'elles soient faites dans le respect des minorités visées par les propos polémiques tenus.


Que pensez-vous de ces différentes controverses soulevées ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :