(c) Lego

Lego va cesser la promotion de ses figurines policières

L'entreprise a également déclaré qu’elle ferait un don de 4 millions de dollars à des organisations de lutte contre le racisme.

Lego, la célèbre marque de jouets pour enfants, a apporté sa brique à l’édifice du mouvement #BlackLivesMatter. Mardi dernier, à l’occasion du #BlackOutTuesday, le groupe a demandé à ses revendeurs de cesser toute communication digitale concernant leurs figurines en lien avec la police mais également sa reconstitution de la Maison-Blanche.

The Toy Book a pris connaissance d’un mail envoyé mardi dernier par la firme à ses magasins revendeurs, stipulant qu'"à la lumière des récents événements, Lego demande de retirer ASAP les produits ci-dessous des sites et de cesser toute communication marketing les concernant".

Publicité

Ainsi, les magasins ont cessé de communiquer sur une trentaine de références, comme des figurines de policiers, des commissariats, des voitures ou des chiens de police.

Ces produits n’ont pas été retirés de la vente, Lego a simplement décidé d’en stopper la promotion, notamment sur les réseaux sociaux, le temps d’une journée. Le mail en question ne précisait en revanche pas la durée de cette pause. 

Publicité

Un porte-parole du groupe a explicité cette décision à The Wrap : “Nous n’avons pas retiré ces produits de nos magasins, nous avons mis en pause le marketing digital […] en réponse aux événements tragiques que connaissent les États-Unis […] et au regard desquels la promotion digitale de ces jouets pourrait être perçue comme déplacée."

Lego a également déclaré qu’il fera un don de 4 millions de dollars à diverses "organisations dédiées au soutien des enfants noirs et à l’éducation de tous les enfants sur l’égalité raciale" sans donner cependant davantage de détails sur les organisations en question.

Publicité

Par Manon Marcillat, publié le 05/06/2020