AccueilGaming

Les scalpers de PS5 se plaignent de leur "mauvaise image publique"

Publié le

par Pierre Bazin

Une interview surréaliste d’un revendeur-profiteur.

Les scalpers ne sont clairement pas très appréciés en ce moment. Ces spécialistes de l’achat-revente de produits très demandés se sont emparés du marché de la PlayStation 5 en rupture de stock à travers le monde. En bande organisée, ils utilisent divers bots et actions groupées pour s’emparer de stocks massifs au nez et à la barbe de Sony et des revendeurs agréés afin de les revendre au prix fort sur eBay.

Certaines communautés de scalpers se vantent anonymement sur les réseaux de la facilité déconcertante avec laquelle ils ont pu "confisquer" des milliers de consoles des circuits d’achat traditionnels. Mais cette fois, certains sont allés plus loin et ont tout simplement accordé une interview au magazine Forbes pour justifier leurs actions.

Répondant de nom de Jordan, ce scalper interviewé est le fondateur de The Lab, un groupe britannique qui explique, à qui voudra bien acheter leurs services, comment utiliser des bots pour reproduire leurs méfaits. Il explique avoir réussi à acheter vingt-cinq PS5 et de les avoir revendues au prix fort, se faisant 6 250 livres sterling (environ 7 120 euros) de profit au passage.

Une "image publique négative" décriée

Jordan n’est pour autant pas très content du traitement médiatique et du procès d’intention qui semblerait lui être faits. Il se plaint par exemple des milliers de commentaires de personnes en colère que son groupe a reçus après qu’ils ont posté des photos insolentes de piles de consoles "sécurisées".

Mais pour le scalper, ce qu’il fait est parfaitement justifié, et il ne mérite pas toute cette mauvaise presse, comme il explique à Forbes :

"Cette industrie [est] incroyablement précieuse et je ne pense pas que cela [la colère des internautes, ndlr.] soit justifiée, nous agissons comme un simple intermédiaire pour les articles en quantité limitée. […] Par essence, chaque entreprise revend ses produits : Tesco, par exemple achète du lait 26 pence au litre et le revend plus de 70 pence ensuite. Personne ne s’en plaint autant que pour nous."

Techniquement, oui, la revente à profit fait partie intégrante de notre système de marché capitaliste. Toutefois, il ne nous semble pas que Lactalis ait déjà utilisé des bots pour acheter toutes les bouteilles de lait françaises d’un coup et les revendre à prix fort sur Le Bon Coin à tous les addicts au lactose – Black Mirror si vous voulez m’acheter ce scénario, mes DM sont ouverts.

Outre la colère des internautes, Jordan et Regan, son partenaire commercial, affirment avoir reçu des menaces de mort. Loin de s’imaginer tout ce que la haine d’Internet pourrait susciter, ils se défendent en expliquant aider les gens (leur communauté de scalpers) à gagner de l’argent en cette période difficile économiquement.

Regan a également affirmé que leur groupe faisait régulièrement des dons à des œuvres de charité, notamment les cotisations des membres qui seraient reversées à une banque alimentaire locale – sans citer exactement cette dernière question néanmoins.


Que pensez-vous des scalpers de PS5 ? Votre avis nous intéresse ! Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :