AccueilGaming

Les tricheurs de Call of Duty n’auront désormais plus aucun endroit où se cacher

Publié le

par Konbini Techno

Activision sort le bazooka sur toute sa franchise.

En octobre dernier, l’éditeur Activision avait déjà sorti l’artillerie lourde contre les tricheurs en présentant un nouveau dispositif, "Ricochet", déployé dans Call of Duty: Warzone ainsi que dans le tout frais Call of Duty: Vanguard. Un savant mélange d’IA pour repérer les comportements suspects et d’intrusion dans le noyau du PC pour booster l’efficacité du système.

Le 12 novembre dernier, l’éditeur a publié une courte note sur son blog qui pourrait en dissuader plus d’un : les tricheurs pourraient purement et simplement être bannis de toutes les versions de Call of Duty en étant "suspendus définitivement". Cela ne s’arrête pas là : toute tentative visant à masquer, déguiser ou bloquer son identité pourrait mener tout droit au même châtiment.

La punition concernerait donc en premier lieu Call of Duty: Vanguard ainsi que toute version "passée, présente ou future" de la franchise. Cette "punition générale" se baserait probablement sur les ID des cheaters repérés sur le launcher Battle.net commun à tous les récents épisodes de la série Call of Duty.


La fin justifie-t-elle les moyens ? Faut-il pénétrer jusque dans le noyau d’un PC pour éradiquer les tricheurs ? Confiez-vous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :