AccueilGaming

L’industrie du jeu vidéo en colère contre les commissions de Steam

Publié le

par Pierre Bazin

Et l’Epic Games Store en profite bien.

Depuis de nombreuses années, Steam est l'incontestable leader de la distribution de jeux dématérialisés sur PC. Aujourd’hui, seuls GOG ou l’Epic Games Store parviennent (difficilement) à concurrencer la plateforme de l’éditeur Valve.

Toutefois, l’hégémonie de Steam est depuis longtemps critiquée, notamment du fait des parts que la plateforme prend sur chaque vente : 30 %. Une récente enquête menée via GDC auprès de plus de 3 000 professionnels de l’industrie du jeu vidéo (en grande majorité nord-américains) indique que seuls 3 % de ces derniers déclaraient qu’il était juste qu’une telle commission soit prise sur la vente de leurs jeux. Ils sont 43 % à suggérer qu’une réduction de 10 ou 15 % serait plus que justifiable et même 3 % à estimer qu’une plus grosse réduction encore devrait être mise en place.

Au global, on remarque que de plus en plus de développeurs se rendent compte qu’il existe maintenant des alternatives viables à Steam. De leur côté, Google et Apple réfléchissent également à des modifications concernant leurs méthodes de facturation des développeurs.

Mais le rapport cite, évidemment et surtout, la commission réduite de 12 % proposée par l’Epic Games Store. La société derrière Fortnite investit énormément dans sa encore très fraîche plateforme pour attirer un maximum de joueurs, sans se soucier des coûts engendrés pour le moment. Entre les jeux gratuits et les exclusivités (temporaires) qui ont mis une grande épine dans le pied de Valve, l’Epic Games Store a attiré déjà 52 millions de joueurs rien qu’en 2020.

L’hégémonie de Steam est de plus en plus remise en cause et malgré quelques changements, comme un système de commissions à plusieurs niveaux en 2018, Valve devra considérer de nouvelles approches pour espérer garder sa position de leader.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :