AccueilGaming

Mario Kart : comment un Français a réussi une première mondiale

Publié le

par Corentin Jouathel

(c) Nintendo – Mario Kart Tour

Sur la version Wii, ce joueur tricolore est parvenu à emprunter le raccourci de l’impossible.

Depuis la sortie du premier opus en 1992, Mario Kart est devenu une licence légendaire. Indémodable, le titre a connu son lot de suites et autres rééditions : Mario Kart 64, Mario Kart Wii, Mario Kart 8 puis sa version Deluxe sur Nintendo Switch.

La victoire finale ne leur suffisant plus, les joueurs les plus assidus cherchent à boucler ces courses de kart le plus rapidement possible. Une quête de vitesse que les adeptes du speed running mènent sans relâche. Pour affoler les compteurs, la technique la plus efficace est souvent d’emprunter les divers raccourcis (short cuts) cachés dans certains circuits. Des chemins détournés, prévus par Nintendo, qui permettent aux pilotes de grappiller de précieuses secondes.

Mais il existe également des raccourcis dits "ultra", non prévus par les développeurs. Des failles vidéoludiques, se jouant au pixel près, que des joueurs dégourdis prennent un malin plaisir à exploiter.

Néanmoins, un raccourci "ultra" demeurait intouchable, tant il est périlleux. L’itinéraire dérobé se situe dans le mythique circuit "Rainbow Road", alias "La route Arc-en-ciel", qui vous évoque forcément quelque chose.

Le circuit Arc-en-ciel, incontournable épreuve de Mario Kart.

Jusqu'ici, seul un procédé informatique rendait possible cet exploit virtuel. En effet, une manipulation minutieuse dénommée "Tool-Assisted Speedrun" permet d’ajuster la trame informatique du jeu pour faciliter les manœuvres. Nul être humain n’avait donc dompté ce raccourci sans aide logistique extérieure.

Un exploit repris sur les réseaux sociaux

Mais en ce mois de janvier 2021, avec manette et talent comme seuls alliés, un Français a accompli cette performance historique.

Prénommé ArthurMKW, le streameur héroïque a ainsi vu son coup de génie diffusé sur les réseaux sociaux. Une prouesse notamment partagée par Rod Breslau, grande pointure des jeux vidéos compétitifs.

Après cinq longues années et des milliers de tentatives infructueuses, notre as du volant réunit tous les ingrédients nécessaires : équilibre, vitesse, précision, justesse et… une pointe de chance divine. Selon l’auteur de ce même tweet, la probabilité de réussite est estimée aux alentours des 0,00001 %. Impossible n’est pas français, définitivement.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :