AccueilGaming

On a classé tous les jeux Super Mario du plus moisi au plus flamboyant

Publié le

par Arthur Cios

(c) Super Mario Galaxy / Nintendo

La sortie de Super Mario 3D All-Stars est un bon prétexte pour classer tous les jeux portés par le plombier de chez Nintendo.

On ne présente plus le plombier à casquette de chez Nintendo. Depuis 35 ans, ce dernier est sans doute le personnage de jeu vidéo le plus connu de l’histoire. À travers le monde, ses aventures ont été jouées par des millions d’aficionados.

Alors que pour fêter cet anniversaire, Nintendo vient de sortir Super Mario 3D All-Stars, qui permet d’accéder à Super Mario 64, Super Mario Sunshine et Super Mario Galaxy sur Switch, nous avons décidé de classer tous les jeux Super Mario – hors jeux type Dr. Mario ou autres, faut pas pousser non plus.

Il faut admettre que ce classement a été l’un des plus simples que l’on ait eu à faire jusqu’ici.

#20. Super Mario Run – iPhone (2016)

Vous l’avez sans doute déjà oublié et à juste titre. L’association entre Nintendo et Apple pouvait nous faire rêver, c’était un grand raté. Le constat est simple : combien de personnes l’ont téléchargé à sa sortie et combien l’ont encore ? Réponse : très peu, très, très peu.

#19. Super Mario Land – Game Boy (1989)

Un traumatisme d’enfance : la joie de pouvoir jouer à Mario dans les embouteillages sur le trajet des vacances et la frustration d’un jeu très court, difficilement jouable.

#18. New Super Mario Bros. 2 – 3DS (2012)

La mécanique centrale des pièces n’était pas mal, mais vraiment pas intéressante – pas assez, en tout cas. Pour le reste, c’était un trop-plein. Trop de tout. L’abondance a ses défauts et ce jeu en est la preuve.

#17. Super Mario Land 2: 6 Golden Coins – Game Boy (1992)

L’arrivée de Wario et d’une inventivité dans le level design aurait dû faire de ce titre un jeu culte. Hélas, la jouabilité sur Game Boy porte préjudice à ce titre qui a été plus douloureux à finir qu’autre chose.

#16. Super Mario 3D Land – 3DS (2011)

La vérité, c’est que ce jeu ne vaut la peine que pour sa partie post-Bowser. Du reste, nous sommes tous d’accord pour reconnaître que c’est un titre facultatif, au mieux oubliable.

#15. Super Mario 3D World – Wii U (2013)

L’aspect coopératif se voulait intéressant, il est finalement foutraque plus qu’autre chose. On retiendra seulement Mario Chat, l’unique nouveauté mémorable du titre.

#14. New Super Mario Bros. – DS (2006)

Retrouver Mario en console portable, mais en 3D pour la première fois était, pour les fans de la franchise, un réel plaisir. Dommage que le jeu soit aussi simple. +1 pour le champignon qui rendait Mario aussi grand que l’écran.

#13. New Super Mario Bros. U – Wii U (2012)

L’apport de la manette de la Wii U aurait pu être considérable. Il n’est que décevant. Heureusement que le niveau de difficulté est là. Et encore…

#12. Super Mario Bros. 2 – NES (1988)

Ce jeu est bizarre, on est d’accord ? La conception de ce titre aux mille péripéties explique en partie cela. L’introduction de nouveaux personnages reste la force motrice de l’entreprise, mais à part ça ? Pas grand-chose. Une place dans le classement qui va agacer les puristes, mais désolé : ce jeu n’a pas marqué nos rétines autant que les autres.

#11. New Super Mario Bros. Wii – Wii (2009)

Le premier jeu en 2D depuis World n’est qu’une adaptation du jeu de DS sur console. C’est tout. Après, soyons honnêtes, il faut le reconnaître : on y a passé un sacré paquet d’heures, sur ce titre, et on a apprécié. Le retour au format originel aidant, sans doute.

#10. Super Paper Mario – toute la franchise

Tous les Paper se ressemblent. On pourrait vivre sans, ça ne nous dérangerait pas trop, mais ça reste sympatoche.

#9. Super Mario Galaxy 2 – Wii (2010)

Une suite pleine de bonnes idées, mais qui ne réinvente pas ce que le premier titre avait déjà offert. Entendons-nous bien : c’est un jeu extrêmement bon, très agréable à jouer, mais sachant que c’est une resucée du premier volet, difficile de le classer plus haut.

#8. Super Mario Maker – Wii U (2015)/Super Mario Maker 2 – Switch (2019)

Pas le plus facile d’accès, car il requiert un niveau d’ingéniosité et de curiosité élevé. Les deux sont ex aequo, car le premier nous a offert une sensation de nouveauté étrange et inédite, mais très agréable au demeurant, là où le deuxième était juste mieux foutu et bien plus addictif, au final.

#7. Super Mario Sunshine – GameCube (2002)

Le boudé, celui qu’on met de côté et qu’on ne juge jamais à sa juste valeur. Sunshine tentait une approche différente, a essayé d’amener le joueur à s’ouvrir à des mécaniques jusque-là inédites dans un jeu Mario. Sans Sunshine, pas de Galaxy. Rien que pour ça, il mérite votre attention.

#6. Super Mario Odyssey – Switch (2017)

Après la longue série de jeux facultatifs sortis sur Wii et Wii U au fil des années, on se demandait quand Nintendo allait réitérer la sensation de nouveauté fournie avec Galaxy. Il aura fallu la Switch et ce jeu dément, immense, jouissif et jonché de nouveautés, pour ressentir la même chose. Pas le meilleur, mais presque.

#5. Super Mario Bros. – NES (1985)

Le jeu le plus important de l’histoire des jeux vidéo. Tout simplement. Pas le plus agréable à jouer en 2020, mais qu’importe : ce qu’il a changé est déterminant pour tout une industrie naissante.

#4. Super Mario Bros. 3 – NES (1990)

Le plus important de la trilogie, car le premier à casser la dynamique arcade traditionnelle "courir, sauter ou mourir". En gros. Et ce n’est vraiment pas rien. La sensation de liberté qui allait de pair n’allait que croître et prendre tout son sens dans le volet suivant. Puis beaucoup d’amour pour Mario tanuki.

#3. Super Mario World – SNES (1991)

L’un des jeux préférés de l’auteur de ces mots (son tout premier jeu, pour être exact). Ce n’est pas qu’une madeleine de Proust, loin de là. World a toutes les qualités des trois jeux précédents, mais en plus beau, en plus coloré, en plus travaillé, en plus agréable à jouer, en plus long. Surtout, pour la première fois, nous avions d’autres possibilités que courir et sauter : se baisser, sauter en spirale, jeter des objets. Le champ des possibles devenait soudainement plus vaste que jamais.

Le meilleur Mario en 2D, de très loin.

#2. Super Mario 64 – Nintendo 64 (1996)

Il y a eu un avant et un après. La révolution 3D par Nintendo a un nom et elle s’appelle Super Mario 64. Plus qu’une avancée technique immense, il s’agit d’un grand jeu. Tellement, qu’on y rejoue, 25 ans plus tard, toujours avec le même plaisir – et ce, malgré des graphismes un peu douloureux en 2020.

Un jeu trop important pour ne pas être mis aussi haut dans le classement.

#1. Super Mario Galaxy – Wii (2007)

La liberté, la sensation de découvrir une nouvelle manière de se promener, la caméra et la notion de gravité, la multitude d’univers, l’histoire, les graphismes : personne ne peut nier la claque qu’il a été pour qui a possédé une Wiimote et ce titre entre les mains. Personne !


Des choses à nous dire sur Mario ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :