AccueilGaming

On sait enfin pourquoi Half-Life 3 n'est jamais sorti

Publié le

par Victoria Beurnez

(c) Gabe Newell, PDG de Valve

Le mythe originel du gaming refait surface.

Plus grand mythe du gaming, sujet de débats et de conflits interminables, la légende Half-Life 3, troisième opus d’un élément fondateur du jeu vidéo, refait soudainement surface. Enfin, pas vraiment. C’est dans le documentaire making of du dernier opus de Valve, Half-Life : Alyx (qui avait déjà relancé une vaine vague d’espoir) qu’on en apprend davantage sur cette chimère.

C’est à Geoff Keighley, célèbre journaliste gaming canadien mais aussi producteur, que l’on doit ce documentaire bourré de révélations. Disponible sur Steam pour la modique somme de 8,19 euros, Half-Life : Alyx Final Hours, est un documentaire multimédia qui contient quinze chapitres consacrés à la création du jeu. Le documentaire n’est pas sorti sur Steam pour rien : il est interactif. On peut notamment se balader dans les locaux de Valve, par exemple. Et on en apprend beaucoup : dans la narration, Keighley met en lumière au moins cinq projets de Valve qui auraient dû voir le jour (ou au moins être développés) entre Half-Life 2, sorti en 2004, et Alyx, sorti en mars 2020.

Le fin mot de l’histoire (ou pas)

Mais la question est encore sur toutes les lèvres : qu’est-il arrivé à Half-Life 3, légende parmi les légendes ?

En fait, l’histoire est un peu compliquée. Après des années passées à interpeller Gaben, la figure emblématique de Valve (et donc, Steam) pour enfin mettre la main sur le Graal vidéoludique, les gamers ont fini par s’attirer les foudres du studio, qui a fini par être concrètement dégoûté d’être l’objet d’autant d’attente. Parce que oui, effectivement, Half-Life 3 a un jour été un projet bien à plat sur la table.

Il était même un peu plus avancé que ça : Valve a commencé à le développer au moyen du moteur Source 2. Avec du gameplay inspiré de Left 4 Dead, on apprend même que le jeu aurait utilisé la génération procédurale pour créer des sections de jeux systématiquement différentes.

Malheur et fracas, le Source 2 bidouillé par les développeurs n’a jamais atteint leurs attentes, et a été considéré comme obsolète. Pourtant, l’équipe n’avait pas chômé : ils avaient déjà réalisé des motion captures de l’acteur Frank Sheldon pour le jeu. Toutes ces avancées, qui n’ont finalement mené à rien, ont eu lieu entre 2013 et 2014.

Que de projets chimériques

Ce n’est pas le seul jeu dont on apprend l’existence avortée : un Left 4 Dead 3 aurait été dans les tuyaux, et a priori, abandonné pour les mêmes raisons que HL 3, le moteur Source 2.

Plusieurs projets en VR auraient aussi été évoqués sous des noms de code tels que Borealis, SimTrek ou encore Vader. Il aurait également été question d’un RPG inspiré de Dark Souls, dont le nom de code était tout simplement… RPG. Ce projet n’aurait malheureusement jamais quitté le stade du concept.

Autant dire qu’on n’est pas près de mettre un jour la main sur Half-Life 3. Pourtant, le documentaire amène une note d’espoir, à laquelle on peut prudemment se raccrocher : Phil Co, de Valve, explique qu’après le succès d’Alyx, "l’équipe n’a plus peur de Half-Life". On imagine le traumatisme qu’une horde de gamers assoiffés d’une suite peut provoquer chez un studio, et on les soutient.

En attendant, si jamais, les deux premiers Half-Life sont à 8,19 euros sur Steam et le documentaire au même prix. Ça peut servir.

Et vous, vous attendez aussi le prochain opus de Valve ? Vous nourrissez une reconnaissance éternelle bien que teintée de haine pour l’inénarrable Gaben ? Faites-le-nous savoir à hellokonbinitechno@konbini.com, on en sera ravis !

À voir aussi sur techno :