PlayStation 5 : Sony aurait des difficultés à abaisser le prix d'achat final

Les hésitations de Sony profiteront-elles à la Xbox Series X de Microsoft ?

Les consoles next-gen sont d’ores et déjà les stars des années 2020. Au point d’avoir fait entrer Microsoft et Sony dans une bataille acharnée pour savoir "kicé ki a la meilleure console", autour de leurs modèles respectifs attendus pour cette fin d’année, la Xbox Series X et la PlayStation 5.

À lire aussi : Le patron de Xbox considère Google et Amazon comme ses plus grands concurrents

Outre leurs capacités techniques, les futures consoles se différencieront de leur concurrence par un aspect primordial : leur prix. Sony doit encore avoir des sueurs froides en repensant au très mauvais lancement, en 2006, de sa PlayStation 3 vendue beaucoup trop chère. Proposée à 600 euros, la Xbox 360 (sortie un an avant) avait elle aussi pâti d’un mauvais positionnement tarifaire.

Publicité

Des difficultés à abaisser le coût des pièces

Or il semblerait que Sony Corp. ait des difficultés à abaisser son prix de revient, d’après des informations récupérées en interne par nos confrères de Bloomberg. Pour le moment, une PS5 coûterait au constructeur japonais 450 dollars (soit environ 415 euros). Un montant qui ne permet pas à la firme une énorme marge, surtout si elle souhaite conserver un prix de vente avoisinant les 500 dollars (ou 500 euros) à la sortie.

En voulant incorporer le nec plus ultra des dernières technologies, Sony a du mal à contenir le prix de ses pièces. Ce sont notamment les systèmes de ventilation, mais aussi les pièces qui assurent une mémoire RAM ultra-performante, qui alourdiraient la facture du constructeur.

Sony joue la carte de l’attente

Lancée en 2013, la PlayStation 4 affichait à sa sortie le prix de 399 dollars/euros − eh oui, c’est ballot, l’Europe y perd toujours au change avec la conversion de devises.

Publicité

L’entreprise d’information économique IHS Markit a estimé qu’à l’époque, la console avait un coût de fabrication de 381 dollars. En appliquant proportionnellement la même logique de marge brute qu’en 2013, cela signifierait que le prix de vente de la PS5 devrait à l’heure actuelle être d’au moins 470 dollars.

Interrogé par Bloomberg, Damian Thong, analyste chez Macquarie Capital, explique que la pilule pourrait être difficile à faire passer auprès des consommateurs :

"Les consommateurs évalueront leurs attentes en fonction de la PS4 Pro et de la PS4 originelle, qui sont aujourd’hui à 399 dollars, sans compter les remises habituelles […] Si Sony se place au-dessus, ce sera probablement pour compenser le coût plus élevé des matériaux tout en risquant une baisse de la demande."

Publicité

À chaque fois qu’une nouvelle PlayStation est née, son prix final a été fixé en février, avant un lancement de la production au printemps. Pour la PS5, Sony serait dans une posture bien plus attentiste, pesant chaque décision et prenant la température auprès des consommateurs.

Plusieurs commerciaux de PlayStation auraient ainsi déclaré que le facteur ultime pour décider du prix de vente final de la PlayStation 5 serait le positionnement de Microsoft. La Xbox Series X n’a pour le moment pas de prix de vente fixé, et son constructeur devrait tenir cette information secrète au moins jusqu’à E3 en juin prochain.

Par Pierre Bazin, publié le 14/02/2020