AccueilGaming

Pourquoi des États américains bannissent-ils certains PC gaming ?

Publié le

par Pierre Bazin

Selon où l’on vit, il n’est plus possible de commander un PC de compétition.

Le PC gaming est-il devenu une cible à abattre ? Outre-Atlantique, c’est ce que l’on ressent alors que six États (Californie, Colorado, Hawaï, Oregon, Vermont et Washington) viennent d’interdire à la vente les PC puissants – notamment dédiés à la pratique des jeux vidéo.

La raison ? De nouvelles réglementations sur la consommation d’énergie qui sont sur le point d’être définitivement et entièrement appliquées. Ces règles ont été votées pour la première fois en 2016 mais juillet 2021 est supposé être le point d’achèvement final de toutes ces mesures écologiques.

Les PC de bureau, branchés sur secteur en permanence, consomment (et chauffent) évidemment plus qu’une tablette ou un PC portable. Bien entendu, il ne s’agit pas d’une interdiction de tous les PC fixes mais de certains composants jugés trop énergivores, les processeurs et les cartes graphiques les plus énergivores utilisés pour obtenir les meilleures performances sur un jeu vidéo.

Certains composants ne sont donc plus disponibles à la vente. Sur Reddit, un utilisateur explique que le constructeur Dell a refusé de lui livrer son PC contenant un puissant processeur Ryzen 5800 et une carte graphique Nvidia GeForce RTX 3060 Ti.

Difficile de savoir si tous les fabricants respecteront cette législation. Nul doute que les gamers de ces États concernés par les nouvelles réglementations sauront, avec suffisamment de motivation, trouver socket à leur pied. Soit par des sites un peu moins regardants, soit en se déplaçant tout simplement dans un État voisin. Pour les moins acharnés, les nouvelles consoles PS5 et Xbox Series X/S devraient peut-être les convaincre de changer de cap.

Ces nouvelles mesures ne semblent toutefois pas préciser les exceptions, notamment vis-à-vis des professionnels qui ont besoin de PC puissants pour leur travail – montage, animation 3D, développement de jeux, calculs complexes, etc. C’est d’autant plus étonnant que parmi les États qui ont adopté ces réglementations, on retrouve la Californie, domicile de la Silicon Valley.


Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :