© SEGA

Sega lance une jaquette écolo pour faire la guerre au plastique

Les développeurs de Football Manager incitent le reste de l'industrie à suivre le pas.

Prévu pour novembre prochain, Football Manager 2020, le prochain titre de la célèbre franchise de gestion footballistique qui rencontre toujours un franc succès auprès des puristes, est très attendu. À l’occasion de sa sortie, ses développeurs ont concocté plusieurs vidéos. L’une d’elles fait un focus tout particulier sur le nouvel emballage que l’éditeur Sega et le studio Sports Interactive veulent proposer.

En effet, à la place du classique boîtier DVD en plastique, Football Manager 2020 sera dans une jaquette en carton renforcé plié, composé à 100 % de fibres recyclées. Même la pellicule entourant le tout a été remplacée par un polyéthylène LDPE basse densité hautement recyclable, tandis que l’encre utilisée a été fabriquée à base d’eau et de légumes – c’est donc végan, si vous avez faim.

Publicité

Miles Jacobson, directeur du studio a annoncé que le coût de cette "éco-jaquette" était environ de 23 centimes d’euros, soit 30 % plus cher qu’une jaquette normale en plastique. Il précise tout de même que ce coût (dérisoire) est largement compensé par la réduction des destructions d’unités excédentaires. Le footballeur espagnol Héctor Bellerín (Arsenal FC), présent dans la vidéo, rappelle quant à lui :

"S’il n’y a plus de Terre, il n’y aura plus d’argent à dépenser."

Selon les calculs de Jacobson, ce nouvel écoemballage permettrait d’économiser 55 grammes de plastique par unité, soit 20 tonnes au total, le jeu étant édité à 350 000 exemplaires. Évidemment par rapport aux 335 millions de tonnes de plastique produites chaque année, cela reste une goutte d’eau dans l’océan – qui est déjà pollué par les microplastiques.

Publicité

Miles Jacobson souhaite avant tout impulser un mouvement auprès des autres éditeurs de jeu :

"Nous [Sega & Sports Interactive] ne sommes pas le plus gros acteur du jeu vidéo dans le monde […] mais imaginez ce qui se passe si chaque jeu, chaque production de cinéma, chaque sortie musicale passait à cet emballage… Je lance donc ici un défi à toutes les entreprises de divertissement qui utilisent du plastique pour leurs emballages de Blu-ray, DVD et CD."

En attendant de voir si cet appel pourra convaincre les plus grands éditeurs (notamment Nintendo et ses jaquettes beaucoup trop grandes pour les jeux Switch), rappelons que quelques efforts avaient été faits dans le passé (mais aucune action à réelle grande échelle). Une solution au problème du plastique est la dématérialisation des jeux, de plus en plus populaire auprès des joueur·ses, mais celle-ci est extrêmement gourmande en énergie.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 19/09/2019

Copié

Pour vous :