Song of Horror, le jeu d'horreur qui s'adapte à vous

Aventure psychologique perturbante où l'on se retrouve assailli par une IA macabre, Song of Horror débarque le 31 octobre.

Vous n’avez pas eu votre dose de frissons ? Ça tombe bien, Song of Horror, le premier jeu du studio espagnol Protocol Games, sort ce jeudi 31 octobre (une date symbolique s’il en est) !

On y incarne Dan, homme au lourd passif, récemment embauché dans une maison d’édition. Après s’être familiarisé avec les premiers éléments du jeu, on reçoit un coup de fil d’Étienne, notre patron. Panique : alors qu’il devait rendre un manuscrit, Sebastian Husher, un célèbre écrivain, vient de disparaître avec sa famille sans laisser de trace. Étienne vous charge alors de vous rendre chez lui pour éclaircir le mystère. Mais le manoir de Husher, écrivain à succès oblige, est immense et est situé au milieu de nulle part. Vous le sentez venir, le jeu d’horreur ?

Publicité

Votre mission : fouiller les grandes pièces sombres de la vaste demeure pour récupérer lettres, objets et tout ce qui pourrait servir à retrouver l’écrivain. Jusqu’ici, tout va bien dans la grande et vide demeure… Vide ? Vous êtes sûrs ?

Jamais seul

Ne croyez pas pouvoir mener à bien vos petites explorations tranquillement. La Présence, le système d’intelligence artificielle maléfique du jeu, vous attend. Vous la rencontrerez sûrement au détour d’un couloir ou derrière une porte.

Cette entité mystérieuse a investi la maison, et ce n’est pas le pire : La Présence s’adapte à vos décisions et à votre comportement. C’est, en somme, la Némésis du jeu. Fruit de cinq années de développement, Song of Horror est ainsi doté d’une IA qui vous poursuivra sans relâche et de façon totalement imprévisible, offrant à chaque joueur une expérience différente.

Publicité

Concrètement, si La Présence comprend que vous commencez à écouter derrière les portes, elle aura vite fait de changer de stratégie. On a eu l’occasion de l’entrevoir lors de la présentation du jeu, et c’est pas joli-joli. Le jeu mise beaucoup sur la peur de l’inconnu : vous savez, quand vous sentez qu’un truc vous suit, mais sans jamais le voir… ou presque.

13 personnages, 13 histoires différentes

Une chance pour vous, l’éditeur a tout prévu : si l’histoire commence avec Dan, c’est aussi tout l’entourage de Sebastian Husher qui a été mobilisé pour le retrouver. Le jeu met alors à votre disposition pas moins de treize personnages. Ils disposent chacun de caractéristiques différentes et qui réagiront à leur manière aux lugubres événements.

La psychologie des personnages influera sur votre aventure : ne vous habituez pas trop à l’enquêteur solide qui ne recule devant rien. Les personnages sont nombreux, mais il faudra en prendre soin. Leur mort est irréversible, et affecte l’aventure des autres. On pourra, par exemple, retrouver l’inventaire et les indices laissés par un protagoniste que vous auriez tristement mené à trépas.

Publicité

Côté gameplay, on a pu apercevoir quelques scènes en QTE, notamment lorsqu’il s’agit de repousser La Présence derrière une porte. Si la présence d’armes à feu est avérée, pas d’information quant à de potentiels combats. Outre ces éléments, Song of Horror se présente comme un jeu d’exploration classique à la troisième personne, avec collecte d’objets à la clé. Il faudra écouter aux portes, rester attentif au moindre bruit et fouiller chaque recoin pour résoudre le mystère.

Song of Horror sera composé de cinq épisodes. Le premier, nommé "Le Manoir Husher" sort ce jeudi 31 octobre. Chaque épisode portera sur un lieu différent. On passera par un hôpital psychiatrique, un magasin d’antiquité ou encore une école hantée. Le deuxième épisode, "Étrangement calme", sortira également aujourd’hui. Les trois et quatrième, eux, sont prévus pour décembre, janvier puis mars 2020.

Publicité

Un season pass est déjà prévu, du nom de "Complete Nightmare". Il donnera accès à 8 personnages supplémentaires, dès l’épisode 2. On parle de 16 heures de contenu additionnel.

Par Victoria Beurnez, publié le 31/10/2019

Copié

Pour vous :