Steam lance une fonctionnalité pour jouer à plusieurs avec un seul jeu acheté

Présentation de "Remote Play Together", la dernière bonne idée. Le digne héritier du mode multi "une cartouche" de la Nintendo DS.

La plateforme de jeux dématérialisés Steam a radicalement changé les modes de consommation des jeux PC. Beaucoup regrettent l’époque des bonnes vieilles "lans" en local. Si rapporter son (énorme) machine chez ses potes était certes peu pratique, aucune partie online ne peut remplacer les sensations d’excitation, de rage, de victoire et de convivialité d’une bonne partie en local entre ami·es.

Mercredi, Valve, l’éditeur de Steam, a fait part aux développeurs de jeux d’une nouvelle fonctionnalité inédite qui devrait être disponible dès le 21 octobre via une mise à jour surprise : le Remote Play Together ("jouer à distance ensemble").

Publicité

En résumé, cela permettra aux joueurs et joueuses de transformer n’importe quel titre contenant l’option "multijoueur local" (nécessitant d’être sur la même pièce donc) en jeu en ligne, permettant d’inviter jusqu’à trois camarades gamers sur le même jeu, et ce avec une seule copie du jeu achetée seulement. L’information a été confirmée plus tard sur Twitter par Alden Kroll, développeur à Valve.

Publicité

La technologie du cloud gaming, encore et toujours

Concrètement comment ça marche ? Lorsque vous jouerez à un jeu possédant la caractéristique "multijoueur local", vous pourrez ouvrir le menu de superposition Steam (Maj + Tab par défaut) pour partager votre partie avec vos ami·es connecté·es. À partir de ce moment, votre ordinateur devient le serveur émetteur de la partie en "local simulé", les autres joueur·ses n’auront besoin que d’un compte Steam pour rejoindre cette partie, sans installation préalable du titre en question.

© Valve

Publicité

 "C’est comme si vous remettiez une deuxième manette à un ami."

Valve utilise donc la technologie du cloud gaming ou streaming de jeux (ou encore "jeu à la demande" au Québec) : l’ordinateur hôte diffuse la "vidéo" du jeu en question tandis que les joueurs et joueuses invité·es n’ont qu’à se connecter à cette dernière pour participer à la partie. C’est la même technologie qu’on retrouve dans la future plateforme de jeux à distance Stadia (par Google) sauf qu’il ne s’agit pas d’utiliser des serveurs mais les PC du joueur hôte.

Cela pose évidemment des questions sur la puissance de connexion Internet nécessaire. Déjà que Stadia soulève de nombreuses interrogations sur le débit minimum pour pouvoir se connecter aux serveurs dédiés de Google afin de jouer aux jeux correctement, on se demande si une machine personnelle peut remplacer aisément un tel serveur. D’autant plus qu’il s’agit pour la machine qui host d’avoir un bon débit en "upload", ce qui n’est pas, pour le moment, vraiment le cas chez les fournisseurs d’accès à Internet pour les particuliers.

Publicité

En effet, le PC qui accueille la partie devra être capable d’uploader la vidéo du jeu mais aussi de gérer toutes les connexions entrantes que les autres joueurs enverront, soit n’importe quelle entrée de touche ou mouvement de manette. Steam semble être confiant sur la question puisque le courriel envoyé aux développeurs garantit la prise en charge d’un signal vidéo 1080p, le tout en 60 fps (images par seconde).

Une occasion en or pour les jeux indé

Le vrai apport de cette fonctionnalité pour les développeurs de jeux concerne les plus petits d’entre eux. Steam regorge de jeux issus de studios indépendants, et ces derniers n’ont que très rarement les moyens de s’offrir des serveurs dédiés pour faire tourner online leurs titres. Le Remote Play Together pourrait donc pallier ce manque et ainsi faire découvrir à plus de joueurs et joueuses la nébuleuse d’excellents jeux "indies" sur Steam. 

À lire aussi : La justice française a tranché, Steam doit rendre la revente de jeux possible

Valve semble plutôt confiant dans sa technologie et n’hésite pas, dans son mail, à prendre en exemple l’excellent TowerFall Ascension, qui n’a jamais eu le droit à son vrai mode en ligne.

Au final, cette fonctionnalité tend à remplacer les solutions "maison" comme le logiciel Hamachi qui pouvait déjà simuler une partie en locale. Dans son mail, l’éditeur ne semble pas non plus inquiet que l’on puisse se passer d’acheter des jeux pour utiliser cette seule option, bien au contraire. Selon eux, cela donnera une visibilité supplémentaire et devrait accroître achats et revenus.

TowerFall Ascension enfin disponible online, c’est un grand oui © Matt Make Games

Pour pouvoir accéder au Remote Play Together, il faudra d’abord passer par la version bêta du client Steam (activable dans les paramètres) pour ensuite tester la version bêta de cette fonctionnalité, mise en route pour rappel la semaine du 21 octobre. Affaire à suivre.

Par Pierre Bazin, publié le 10/10/2019

Copié

Pour vous :