AccueilGaming

Surréaliste : comment une PS5 s'est vendue plus de 20 000 euros aux enchères

Publié le

par Pierre Bazin

Une PS5 normale, pas en or 46 carats.

Les PlayStation 5 se font aussi rares que les verres en terrasse. En rupture de stock surtout à cause des difficultés d'approvisionnement en composants, les consoles next gen de Sony sont impossibles à trouver en magasin ou sur Internet. Et quand quelques maigres renflouements de stock sont annoncés, c'est la guerre entre ceux qui guettent patiemment le top départ et les professionnels de l'arnaque, les scalpers qui vident, à grands coups de bots automatisés, les stocks en un claquement de clic.

Ces derniers n'hésitent ensuite pas à revendre immédiatement au prix fort les précieuses consoles, à des montants atteignant souvent le millier d'euros – soit le double du prix du marché.

De ce chaos résultent des histoires insolites, comme lorsqu'un acheteur avait payé en faux billets une PS5 à 1 000 euros (sheh). La dernière en date nous est narrée par nos confrères outre-Quiévrain dans le magazine DH. En effet, le site d'enchères belge VavaBid a récemment annoncé la mise aux enchères d'un stock de PlayStation 5.

Évidemment, ce qui devait arriver arriva : les prix de vente ont explosé aux enchères. Ainsi, samedi soir dernier, une PS5 s'est "vendue"... 20 211 euros à la dernière enchérisseuse, une certaine "Bénédicte Renard" – soit 40 fois le prix d'origine et sans compter les frais de port.

VavaBid a ensuite bloqué l'enchère, expliquant dans un communiqué que plusieurs enchérisseurs frauduleux s'étaient mêlés à cette vente :

"Malheureusement, nous avons remarqué que certains enchérisseurs frauduleux sont entrés en action et ont fait monter les enchères de plus en plus haut. Ils ont gâché le plaisir des autres enchérisseurs, nous les avons donc bloqués immédiatement. [...] Nous avons donc décidé de mettre en pause les enchères de la PlayStation 5 cet après-midi. Nous examinons comment nous pouvons proposer les PS5 restantes de la meilleure manière possible."

Ne pouvant vérifier au cas par cas chaque enchérisseur, le site d'enchères a préféré tout bloquer. On ne connaît donc pas vraiment ces profils d'acheteurs mais il est possible que des scalpers se soient mêlés de cette enchère pour la rendre caduque en faisant monter artificiellement les prix. Néanmoins, entre ces derniers qui vident les stocks de PS5 et un site d'enchères qui profite de la pénurie pour les revendre... également au fort, on ne s'embêtera pas à prendre en pitié l'un ou l'autre.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :