(© Rockstar)

La version PC de Red Dead Redemption II nous a foutu une grosse claque visuelle

Nous sommes allés vérifier si le grand Ouest sauvage avait encore plus la classe sur PC.

Nous, quand on nous parle de Far West, de grands espaces, de chasses à l’ours (fictives, hein) et de représailles contre des collègues hors-la-loi (toujours fictives, bien sûr), on est toujours chaud.

Il était donc logique que nous mettions la main sur la version PC de Red Dead Redemption II, histoire de vérifier que les montagnes sont plus saillantes en 4K et que la boue est encore plus dégueulasse en 60/120 images par seconde.

Publicité

(© Rockstar)

Pour commencer, un avis simple et direct : en une heure et demi de jeu, ce qui est court, on a pu constater avec plaisir que Red Dead Redemption II s’offre un portage (mot un peu barbare) qui valait largement cette longue attente de presque une année. Les graphismes sont magnifiques et le jeu prend une nouvelle allure. Notons cependant que nous n’avons pas vu la build finale, mais presque.

Maintenant, entrons un peu dans les détails. Voici la configuration sur laquelle nous avons pu essayer le jeu, dans les locaux de Rockstar :

Publicité

- Processeur Intel 9900k à 8 cœurs et à 5 GHz sur chaque cœur (silencieux et à refroidissement)

- Nvidia 2080 Ti

- SSD pour le jeu : 1 To M.2

- SSD pour le système : 512 Go M.

- RAM : 32 Go DDR4 320

Cette configuration est assez loin au-dessus du minimum recommandé (dispo ici) et nous ne pouvons donc juger la qualité graphique du jeu sur un PC ayant une puissance moindre.

Cela étant dit, les options visuelles fonctionnaient en ultra sans problème, ce qui donne une allure assez phénoménale à la région où se promènent Arthur Morgan et sa bande. Nous nous sommes principalement déplacés dans la région entourant Valentine durant le jour; et autour de Saint-Denis durant la nuit.

Publicité

(© Rockstar)

De jour, nous avons pu constater une amélioration assez impressionnante des textures de l’eau, de la charpente des bâtiments et, surtout, de la boue que l’on trouve dans de nombreuses villes du jeu. Celle-ci prend véritablement vie sous nos pieds (ou sur nos vêtements sales), ce qui apporte une sensation de réalisme assez confondante. Dans la nature, les grands espaces de Read Dead Redemption II prennent une nouvelle profondeur. Se promener dans l’enchevêtrement de feuilles et d’arbustes des forêts de RDR2 PC fut un vrai plaisir tout en fluidité.

De nuit, dans la grande ville de Saint-Denis, le travail réalisé sur la brume nous a sauté aux yeux. L’expérience était véritablement immersive. On voit bien le travail sur les jeux de lumières (lampes, couchers de soleil).

Publicité

Enfin, cette preview nous a permis de découvrir le nouveau mode photo, exclusif à cette version PC. En un mot, ce mode permet de faire dans RDR2 ce que vous pourriez faire avec un Reflex numérique : changer le diaphragme, la vitesse d’obturation ou encore les flous. On peut aussi forcer l’intensité du flou, saturer son image, mettre des filtres, se rapprocher du visage d’un personnage ou s’en éloigner jusqu’à vingt mètres. Tout ce que la version console n’avait pas, en somme.

Il vaut le coup, ce RDR2 PC ? En deux heures, on ne peut pas juger du contenu du jeu lui-même. Mais visuellement, cette version ne rate pas son coup.

(© Rockstar)

Par Benjamin Bruel, publié le 07/11/2019

Copié

Pour vous :