The Lord of the Rings : Gollum dévoile enfin des détails et son créneau de sortie

Le jeu de Daedalic s'annonce très ambitieux, jouant sur la dualité Sméagol/Gollum.

Le Seigneur des anneaux fait partie de ces sagas désormais légendaires qui suscitent l’excitation des fans à leur simple évocation. Si on a toujours peu de nouvelles de la série Amazon à venir, le jeu vidéo pourrait bien rester la valeur sûre pour fouler à nouveau la Terre du Milieu.

En mars 2019, les studios allemands Daedalic Entertainment annonçaient le développement de The Lord of the Rings : Gollum, centré sur l’histoire de l’ancien hobbit asservi par l’Anneau unique. Depuis, aucune nouvelle n’avait été donnée sur ce mystérieux titre, jusqu’à ce que le magazine britannique Edge consacre huit pages aux coulisses du développement. Un possesseur de la revue s’est d’ailleurs chargé de résumer l’article sur ResetEra.

Publicité

On apprend ainsi que le titre sera un "stealth action adventure", un jeu d’aventure où la discrétion est de mise. Rien d’étonnant quand on connaît la dimension "sournoise" du personnage de Gollum. Il ne s’agira ni d’un open-world ou d’un RPG, mais bien d’une aventure semi-linéaire où la narration est loin d’être accessoire.

La dualité Gollum/Sméagol au cœur du gameplay

Le scénario de The Lord of the Rings : Gollum devrait se dérouler juste avant La Fraternité de l’Anneau dans la chronologie de J. R. R. Tolkien. On retrouverait, en théorie, des évènements comme son emprisonnement et son évasion des geôles de Sauron à Barad-dûr, Mordor (je n’ai plus le code postal, désolé). Il est aussi indiqué que des personnages tels que Gandalf ou Thranduil (le père de Legolas) devraient faire leur apparition, de même que les terrifiants Nazgûl.

Publicité

L’histoire se concentrera principalement sur la lutte interne entre les deux entités qui habitent l’esclave de l’Anneau : Gollum et Sméagol. Outre les dialogues schizophréniques de la créature, c’est le gameplay lui-même qui sera totalement influencé par cette mécanique bipolaire.

Le jeu mettra l’accent sur les choix à faire et proposera plusieurs approches pour atteindre un objectif. Une "méthode Gollum" plus animale, plus violente, ou une "méthode Sméagol" plus humaine mais aussi plus couarde.

Martin Wilkes, game designer chez Daedalic, explique ainsi à Wccftech :

Publicité

"Il ne s’agit pas seulement de choisir d’être Sméagol ou Gollum, car pour Gollum en tant qu’entité, ce n’est pas si simple. Chaque personnalité est attaquée par l’autre ; chacune doit se défendre […]. Vous aurez peut-être deux, trois ou quatre conflits par chapitre qui mèneront à un point de décision final. Et à ce point de décision finale, il sera plus difficile de choisir Sméagol, par exemple, si vous avez toujours combattu pour le côté de Gollum auparavant."

Ne vous attendez pas à voir le faciès d’Andy Serkis.

Côté direction artistique, le producteur Kai Fiebig suggère que le personnage ressemblera davantage à celui décrit par Tolkien dans ses romans qu’à la version incarnée par Andy Serkis dans les films de Peter Jackson. Dans le jeu, on devrait pouvoir observer le passage de sa forme originale de hobbit à sa forme finale mutilée et corrompue par l’Anneau unique.

Publicité

"Tolkien n’a pas donné de référence de taille pour Gollum, pour commencer", prend en exemple le directeur artistique Mathias Fischer. Même si l’auteur britannique a tout de même bien précisé dans des éditions tardives que Gollum avait à peu près la même taille qu’un hobbit.

Quand est-ce qu’on y joue ?

La vraie question qui se pose est celle de la date de sortie. Sans être très précis, les studios avaient déjà annoncé que The Lord of the Rings : Gollum débarquerait sur "tous les supports pertinents du moment". Les studios ne précisent pas plus loin que l’année 2021, ce qui signifie que le titre sera un jeu pour la prochaine génération de consoles (et PC) à savoir la PlayStation 5 et la Xbox Series X.

Coïncidence du calendrier (ou pas ?), 2021 sera également l’année de sortie de la série Amazon basée sur l’univers de J. R. R. Tolkien. De quoi prendre sa dose de Terre du Milieu sur tous les médias.

Par Pierre Bazin, publié le 08/01/2020

Pour vous :