AccueilGaming

Twitch passe enfin un (timide) accord avec les éditeurs de musiques

Publié le

par Pierre Bazin

Mais on est encore très loin de régler le problème des musiques copyrightées en live.

Depuis environ un an, Twitch entretient des relations très tendues avec l’industrie musicale. Cette dernière accuse notamment la plateforme de streaming d’Amazon d’avoir autorisé ses streamers à diffuser de la musique protégée par le droit d’auteur. En quelques mois, les créateurs de contenus ont ainsi vu leurs contenus (hors-live) supprimés ou réduits au silence pour avoir enfreint les copyrights des musiques utilisées dans leurs streams – ou plus communément ils se sont fait "DMCA".

Sous le feu des critiques, Twitch essaye de réparer les torts causés. La plateforme vient ainsi d’annoncer qu’elle travaillait désormais avec la National Music Publisher' Association (NMPA), un pilier de l’industrie musicale aux États-Unis. Peu de détails ont été fournis mais des prémices d’accord prévoient de "construire des partenariats productifs entre [Twitch] et les éditeurs de musique".

Avertir avant le strike

"Il existe un nouveau processus de déclaration auquel les titulaires de droits peuvent adhérer."

C’est pour le moment la seule annonce un peu concrète que Twitch a communiquée. Il sera désormais possible (mais pas obligatoire) pour les détenteurs de droits de musiques de signaler à des streamers un usage "par inadvertance ou accident" d’une musique protégée au cours d’un live. On parle d’abord d’un avertissement avant la sanction immédiate (le "strike").

Toutefois, ce nouveau processus n’est pas tout à fait lié au "Digital Millennium Copyright Act" qui est responsable de la plupart des sanctions appliquées aux streamers de Twitch – y compris les Français. Billboard précise aussi que, pour le moment, aucun accord n’a été négocié autour d’un potentiel achat de licences musicales supplémentaires de la part de Twitch. De plus la non-obligation du nouveau système d’avertissement ne garantit aucunement que tous (ou même beaucoup) les détenteurs de droits de musiques suivent la tendance d’apaisement opérée par Twitch.

Il faudra donc être encore assez patient pour régler définitivement les problèmes soulevés depuis maintenant un an par une large majorité de streamers. Mais c’est déjà un premier pas…


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :